L'emploi manufacturier continue de croître, mais plus lentement

Toronto — Le nombre d'emplois dans le secteur manufacturier au pays a augmenté en juin, mais à un rythme plus lent que les sept précédents mois, alors que l'expansion du secteur a été modérée, montre une étude de la Banque Royale du Canada.

Ce sont les fabricants de l'Alberta et de la Colombie-Britannique qui signalent la plus forte croissance de l'emploi en juin. Le Québec enregistre, au contraire, une baisse des effectifs, celle-ci n'étant toutefois que marginale, selon l'étude.

L'indice des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière canadienne pour juin indique que le secteur a connu une croissance de la production et du volume des nouvelles commandes au pays. Mais les exportations ont affiché un recul attribué par les personnes interrogées à la faiblesse de la demande mondiale, ainsi qu'à des taux de change défavorables.

La Banque Royale a soutenu que la croissance modérée est en phase avec les indices à travers le monde montrant un «passage à vide temporaire» dans la reprise économique. L'emploi a progressé dans le secteur manufacturier canadien pour un neuvième mois consécutif en juin, mais le taux de création d'emplois a fléchi à un creux de sept mois.

À 52,8, l'indice global se maintient au-dessus de la barre de 50, qui montre un portrait inchangé. Cela indique un fort repli par rapport au 54,8 enregistré en mai.