Intact Financial fera l'acquisition d'Axa Canada pour 2,6 milliards

Toronto — Intact Financial fait l'acquisition des activités canadiennes de la société d'assurance établie à Paris Groupe Axa pour 2,6 milliards.

Intact a affirmé hier que l'acquisition d'Axa Canada — la sixième plus importante société d'assurance automobile, résidentielle et commerciale au Canada — accentuerait la valeur de ses primes perçues au Canada de 2 milliards, à plus de 6,5 milliards.

Intact Financial, connue sous ING Canada avant son entrée en bourse en 2009, a dit avoir accepté de verser jusqu'à 100 millions de plus si Axa atteint ses objectifs de rentabilité sur cinq ans. L'entente doit augmenter les bénéfices d'exploitation par action de l'assureur canadien de 15 % à moyen terme et la synergie après-taxe doit ajouter jusqu'à 100 millions par année.

Charles Brindamour, président et chef de la direction d'Intact, a affirmé que l'acquisition accélérerait les efforts de la compagnie pour construire «un assureur canadien risques divers et propriétés de classe mondiale avec la capacité de réussir dans un environnement de concurrence accrue». Jean-François Blais, président et chef de la direction d'AXA Canada, a fait valoir que la transaction représente une «excellente occasion pour le groupe de joindre un leader canadien avec un passé de performance remarquable et des valeurs similaires».

Intact, société installée à Toronto, a dit qu'elle compléterait l'acquisition avec 500 millions de ses propres capitaux, l'émission d'actions de 800 millions et le financement par le crédit de 1,3 milliard.

L'entente requiert l'approbation réglementaire et devrait être finalisée plus tard cette année.

Groupe Axa, établie à Paris, compte 214 000 employés desservant 95 millions de clients à travers le monde. Axa Canada a 2300 employés et vend des assurances de maisons, d'automobiles et de commerces de même que des assurances-vie.
1 commentaire
  • Michel Rochette - Abonné 1 juin 2011 08 h 32

    Un siège social qui va dispraître de Montréal

    Après la bourse, voilà une autre consolidation dans le secteur financier au détriment de Montréal. AXA y est établie depuis un bon bout de temps alors que Intact -anciennement ING- est gérée depuis Toronto.

    D'un point de vue de concurrence dans le marché, il faudrait que le Bureau de la concurrence y regarde de près, car, suivant cette fusion, le nombre de joeurs diminuent, surtout du côté du secteur général.

    Depuis la crise financière, les assureurs, tout comme les autres intermédiaires financiers, se repositionnent. ING a quitté le Canada, AXA en fait de même. Les nouvelles règles de solvabilité proposées - Basel III, Solvabilité II en Europe et les nouvelles normes comptables IFRS à venir au Canada bientôt - poussent également vers cette consolidation.

    Montréal est de moins en moins présente. Il y reste Desjardins, Starndard Life - bien qu'il y ait des rumeurs de restructuration venant surtout du siège social à Édimbourg -, Industrielle à Québec, La Capitale à Québec, SSQ à Québec. Mais les grands assureurs sont maintenant ailleurs. GWest de la famiille Desmarais est gérée depuis Winnipeg, SUN de Toronto, Manu de Toronto.

    Cependant, il y reste une panoplie de petits assureurs au Québec.Peut-être que les autorités québécoises devraient favoriser leur regroupement avant qu'elles ne disparaissent d'elles-mêmes? La Caisse, qui, il y a quelques années, voulait favoriser le développement des fonds de placements, pourraient y investir? Si la Caisse investit dans des firmes d'ingénieurs en France, elle pourrait le faire pour les entreprises financières d'ici?

    Une autre approche serait de remutualiser le secteur restant, Tout comme dans les années 50 au moment où les compagnies canadiennes se faisaient acheter par les companies US...une autre avenue à explorer..

    Définitivement, l'AMF devrait se pencher là-dessus..