Hausse des mises en chantier en février

Ottawa — Le nombre de mises en chantier a augmenté de 6,5 % en février pour atteindre 181 900, en chiffres désaisonnalisés annualisés, a rapporté hier la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

Dans les centres urbains, la hausse a été de 9,4 %. D'après l'organisme, cette accélération s'explique essentiellement par l'activité dans le domaine des logements collectifs en Ontario et dans les Prairies. Les gains de ces provinces ont cependant été en partie contrebalancés par le ralentissement dans les centres urbains des provinces de l'Atlantique (-24,7 %), du Québec (-7,1 %) et de la Colombie-Britannique (-5,9 %).

Au Québec, la baisse de régime est attribuable à la diminution du nombre de mises en chantier de logements collectifs, incluant les jumelés, les maisons en rangées et les appartements, ainsi que dans les habitations destinées à la location. La baisse a été particulièrement importante à Montréal et à Québec.

À l'échelle canadienne, le nombre désaisonnalisé annualisé des mises en chantier en milieu rural est estimé à 20 900 pour février.