Les principaux modèles annoncés - L'ère de la voiture électrique est arrivée

La Tesla S, une berline quatre portes 100 % électrique, aura une autonomie de 250, 400 ou 500 kilomètres, selon les batteries que vous choisirez. Elle sera offerte en 2012.<br />
Photo: Source Tesla La Tesla S, une berline quatre portes 100 % électrique, aura une autonomie de 250, 400 ou 500 kilomètres, selon les batteries que vous choisirez. Elle sera offerte en 2012.

Après des décennies de débats, de faux départs et de déceptions, nous y sommes enfin. L'ère des véhicules à propulsion partiellement ou entièrement électrique est arrivée. Comment expliquer un tel revirement après des années de surplace dans le développement de cette technologie? La réponse est simple... et politique.

Le gouvernement Obama, et plus particulièrement l'arrivée du Secrétaire à l'énergie, le Prix Nobel de physique Steven Chu, aura pour effet de stimuler des investissements massifs en recherche et développement pour la conception de véhicules hybrides, hybrides rechargeables et électriques.

Pour donner une idée de l'explosion de l'offre qui s'en vient, voici les principaux modèles annoncés au cours des derniers mois et qui vont voir le jour d'ici 2013.

Mitsubishi

L'I-Miev, petite sous-compacte 100 % électrique (avec 130 kilomètres d'autonomie), sera vendue chez nous dès l'automne. Le prix se situerait aux environs de 37 000 $.

Mazda

Une version 100 % électrique de la Mazda2 sera offerte en 2012, principalement pour les flottes gouvernementales.

Honda


Outre les modèles Insight et CRZ (système IMA), Honda va mettre en marché une version hybride de la Fit pour l'Europe et le Japon, ainsi qu'une version 100 % électrique pour tous les marchés en 2012. De plus, la Civic 2012 qui arrivera ce printemps offrira une version hybride à batterie lithium-ion. Il est à espérer que Honda aura plus de succès avec ses nouveaux modèles hybrides et électriques, car, contrairement à Toyota, ses efforts dans ce domaine n'ont pas été récompensés: les consommateurs, allez savoir pourquoi, les boudent.

Ford

Plusieurs modèles s'en viennent d'ici l'an prochain. En plus de la Fusion Hybrid, qui connaît un certain succès, le constructeur américain offrira une version 100 % électrique (développée par l'équipementier canadien Magna) de sa toute nouvelle Focus et de la camionnette Transit Connect, dont la technologie vient d'Azure Dynamics. De plus, des versions hybrides rechargeables (plug-in) de sa toute nouvelle C-Max et de l'Escape sont aussi attendues en 2012.

GM

Comment passer sous silence la voiture nord-américaine de l'année, la Chevrolet Volt? Dotée d'une autonomie électrique de 64 kilomètres en moyenne, cette hybride rechargeable est très impressionnante. Elle arrivera chez nous fin 2011. Son prix n'a pas encore été annoncé, mais il sera d'au moins 40 000 $, auquel on soustrait le crédit d'impôt du gouvernement du Québec de 3000 $.

Toyota et Lexus

Chez Toyota, on n'annonce pas moins de 11 nouveaux modèles hybrides d'ici deux ans! Tout d'abord, le nom de Prius sera maintenant associé à une famille de véhicules hybrides. Il y aura, outre la Prius de troisième génération:

  • la Prius rechargeable, dotée d'une autonomie de 20 kilomètres en mode 100 % électrique (semblable à celle dont nous avions fait l'essai l'automne dernier) et qui sera mis en vente au début 2012;
  • la Prius V, version familiale de la Prius, dotée d'un espace cargo semblable à celui de la RAV4, qui sera disponible à la fin de l'été 2011. Il était plus que temps que Toyota offre ce format pour une Prius, car les automobilistes auront droit à un véhicule qui saura répondre aux besoins de gens ayant besoin de plus d'espace, tout en étant capable de consommer moins de 5 litres au 100 kilomètres;
  • la Prius C, version sous-compacte de la Prius, qui devrait se vendre moins de 20 000 $, consommer à peine plus de 3 litres au 100 kilomètres et arriver sur le marché au début 2012.

Par ailleurs, une version 100 % électrique de la RAV4 sera elle aussi offerte en 2012.

Chez Lexus, une petite nouvelle vient s'ajouter au catalogue déjà très complet de leurs hybrides. La CT200h est une compacte à hayon dont la consommation combinée sera, selon Lexus, de 4,6 litres au 100 kilomètres, ce qui veut dire qu'elle aura droit au crédit d'impôt de 1500 $ du gouvernement du Québec. Elle sera offerte à partir de 30 900 $.

Nissan et Infiniti

La Nissan Leaf, sacrée voiture européenne de l'année, s'en vient chez nous à la fin de 2011. Dotée d'une autonomie moyenne de 160 kilomètres et capable d'atteindre une vitesse de pointe de 150 km/h, elle devrait se vendre entre 36 000 $ et 40 000 $. Pour en avoir fait l'essai (relaté dans cette page), je peux affirmer qu'il s'agit de la voiture électrique la plus aboutie sur le marché. De plus, une version hybride de la Infiniti M37 sera présentée au Salon de Toronto. Millésimée 2012, elle sera dotée de batteries lithium-ion qui lui permettront de rouler en mode 100 % électrique jusqu'à 100 km/h. La consommation combinée sera, selon le constructeur, de 7,4 litres au 100 kilomètres (pour un véhicule de 360 chevaux!)

Hyundai et Kia

Hyundai lance ces jours-ci une version hybride de sa Sonata. Dotée de batteries lithium-ion, elle est capable de rouler en mode 100 % électrique jusqu'à 100 km/h. Elle n'est pas la plus frugale de sa catégorie, mais des chroniqueurs spécialisés affirment qu'elle est la plus agréable à conduire chez les berlines intermédiaires hybrides. Une version hybride du clone de la Sonata, la Kia Optima sera aussi lancée sous peu.

Pendant ce temps, chez les Allemands...

BMW et Mini

Outre l'infâme X6 ActiveHybrid, on a le privilège de pouvoir s'acheter une berline de Série7 utilisant la même technologie pour la modique somme d'environ 140 000 $ et qui ne consomme «que» 10,5 litres au 100 kilomètres! Le croiriez-vous si je vous disais que le système hybride de ces véhicules est issu du même moule que celui qu'on retrouve dans un Chevrolet Tahoe?

J'ai par ailleurs fait l'essai d'une Mini 100 % électrique cet automne. Cela n'était cependant qu'un «teaser», car elle ne verra malheureusement jamais le jour...

Mercedes et Smart

La Mercedes AMG E-Cell, une sportive 100 % électrique, sera capable de tutoyer les Ferrari de ce monde. Elle sera en vente en 2013. Pas un mot sur son prix, son autonomie ou toute autre information pertinente. Désolé.

Une Smart 100 % électrique s'ajoutera à la gamme cette année. Capable d'une vitesse de pointe d'un peu plus de 100 km/h et dotée d'une autonomie de 130 kilomètres, elle ne sera cependant offerte qu'en location et à quelques dizaines d'exemplaires au Canada.

Audi


Une Audi A6 hybride s'en vient en 2012. Elle sera dotée de batteries lithium-ion et sera capable d'atteindre jusqu'à 65 km/h en mode électrique avec une consommation mixte de 6,2 litres au 100 kilomètres.

Porsche


La Cayenne hybride est arrivée chez les concessionnaires depuis peu. Si la technologie paraissait, de prime abord, plus prometteuse que chez ses cousins teutons, il semble qu'un véhicule qui n'émet «que» 210 g/kilomètre de CO2 soit, pour eux, acceptable. Le système hybride permet cependant à cette Cayenne de rouler à vitesse constante de 130 km/h en mode électrique.

Volkswagen

Un peu comme la Cayenne, la Touareg hybride est axée bien plus sur la performance que l'économie. Prétendument capable d'atteindre 50 km/h en mode électrique, elle a une puissance maximale qui atteint 375 chevaux. Arrivera en 2012.

Il semble qu'en Allemagne, on pense performance avant environnement...

Tesla

On termine avec le dessert: la superbe Tesla S, une berline quatre portes 100 % électrique, aura une autonomie de 250, 400 ou 500 kilomètres, selon les batteries que vous choisirez. Sera offerte en 2012. Tesla est ce petit constructeur californien qui fabrique aussi la Roadster, une petite bombe dont les performances font mentir tous les préjugés sur les véhicules électriques.

***

Collaborateur du Devoir
5 commentaires
  • jpz - Abonné 31 janvier 2011 13 h 55

    un monde idéal

    C'est évident que les spécialistes de la commercialisation ne voudront pas ce modèle que je proposerais.
    Des batteries en modules de dimensions semblables et interchangeables selon les besoins et performances requises et une variété de prix de 5K$ à 10 K$.
    des moteurs électriques et thermiques interchangeables.
    Mais c'est un monde idéal qui ne se produira jamais alors
    les québécois devraient former un coop industrielle pour la production d'une petite hybride branchable selon le concept GTC avec des batterie LiFePo4 capable de résister aux conditions routières et climatiques du Québec.
    Si Volvo a pu exister ici aussi on peut si on veut.
    On doit débuter par le transport collectif électrifié comme le monorail à moteurs roues , l'innovation la plus efficace pour montrer mondialement ce que le Québec peut faire plus performant et 4 fois moins coûteux qu'un TGV pour les besoins d'ici.

  • Franfeluche - Abonné 31 janvier 2011 14 h 35

    Ce n'est pas étonnant

    Ils ont finalement compris que l'essence se fait rare et de plus en plus cher à extraire. En effet, dans l'impitoyable jeu de l'offre et de la demande, cette dernière augmente sous l'impulsion des pays émergeant comme la Chine, l'Inde et le Brésil alors que la production commence à diminuer et devient de plus en difficile à extraire.

  • Normand Chaput - Inscrit 31 janvier 2011 15 h 29

    l'avenir est dans le changement

    Le principal problème des batteries est le temps qu'il faut pour les recharger.Alors pourquoi pas des postes de batteries. Comme nous faisons pour nos bouteilles vides. Ma batterie est vide alors je l'apporte à la station, le monsieur m'en donne une autre pleine et je paies pour la différence.

  • chat58 - Inscrit 31 janvier 2011 20 h 18

    Voiture électrique.

    Bonjour.
    Pourquoi pas une voiture qui consommerait l' énergie qu' elle produit , il y a surement un moyen pour y arriver, elle roulerait avec sa propre énergie indéfiniment et a quand une voiture mue par l' anti gravité?
    Gaston Dufour, Alma

  • Stephane Germain - Inscrit 1 février 2011 11 h 49

    Réponse à M. Dufour

    Cher Gaston,

    Il est impossible de construire une voiture qui fonctionnerait indéfinniment avec sa propre énergie. Le mouvement perpétuelle est impossible car il y a toujours une perte d'énergie relié à la friction du vent, le freinage ou les points de friction dans le véhicule.

    Pour ce qui est de l'anti-gravité c'est intéressant mais il faudra néanmoins utiliser de l'énergie pour les déplacements...Le seul avantage c'est qu'on évitera peut-être les embouteillages !

    L'avenir de la consommation énergétique est à mon avis d'avantage intéressante en copiant la nature comme la plupart des innovations du dernier siècle. Un végétal utilise la chlorophile pour emmagasiner de l'énergie et la transporter au site de consommation. Imaginez un véhicule qui fonctionnerait avec un carburant synthétique mais réutilisable semblable à la chlorophyle. On se rendrait à la station service et le pistolet à essence aurait 2 embouts. Un pour se débrasser du carburant utilisé et un autre pour remplir le réservoir avec du carburant énergisé. Il y aurait un système à la station service pour réénergiser le carburant utilisé...Préférablement à l'aide de l'énergie solaire comme le font les plantes.

    Excellent article de Daniel Breton en passant !

    Stéphane Germain, Blainville