Le bulletin des constructeurs automobiles - Chrysler, GM, Hyundai et Nissan en hausse, BMW et Suzuki en baisse

L’heure du grand ménage a sonné pour plusieurs modèles de Chrysler.<br />
Photo: Agence Reuters Arnd Wiegmann L’heure du grand ménage a sonné pour plusieurs modèles de Chrysler.

À partir de quand peut-on parler de tradition? Ce bulletin des constructeurs automobiles en est à sa troisième année. Pourquoi une rétrospective au début janvier, alors que la tradition — encore elle — veut que ce soit à la fin de l'année? Parce que janvier, c'est aussi le mois des salons de l'auto de Detroit et Montréal. Le premier se met en branle lundi prochain et celui de Montréal, le vendredi suivant. Une certitude, déjà: l'ambiance sera meilleure qu'à pareille date, l'an dernier.

À Detroit, surtout, les visages étaient longs, après une année 2009 qui passera à l'histoire comme l'annus horribilis de l'industrie automobile américaine. GM et Chrysler, faut-il le rappeler, se sont placés sous la protection des tribunaux. 2010 aura donc été l'année du renouveau: pour Ford, dont la réputation n'a jamais été aussi bonne depuis des décennies, et pour le «nouveau GM», où on mise désormais sur la qualité plutôt que la quantité: moins de modèles, mais meilleurs. À l'inverse, 2010 aura été une année à oublier pour Toyota, mais aussi pour les autres marques japonaises, attaquées de toutes parts: par des constructeurs américains revigorés et par leur voisin coréen.

En hausse
  • Chrysler: Des trois constructeurs américains, Chrysler était le plus mal en point, côté modèles. L'heure du grand ménage a sonné: plusieurs modèles ont été renouvelés, ou à tout le moins revampés. Qu'il suffise de mentionner les Charger 300, Grand Caravan, Grand Cherokee, sans oublier la Sebring, rebaptisée 200. La très attendue Fiat 500 va aussi donner beaucoup de visibilité à la marque italienne, qui contrôle désormais Chrysler. Cette alliance inspire cependant quelques craintes: d'abord parce que Fiat, présente en Amérique jusqu'au milieu des années 1980, n'a pas laissé que de bons souvenirs, ensuite parce qu'elle traverse une période difficile, en raison d'une importante baisse de ses ventes en Europe. Note: 7/10
  • General Motors: Chevrolet Equinox, Malibu et Cruze; Buick Regal et LaCrosse; Cadillac CTS... Voilà autant de modèles qui prouvent que GM, après des décennies d'errance, est enfin sur la bonne voie. Restons prudents, car ce constructeur est capable de se tirer dans le pied comme pas un, mais force est d'admettre que ça progresse constamment depuis deux ans. Note: 7/10
  • Hyundai: Des publications spécialisées (et crédibles) comme Consumer Reports et Protégez-vous recommandent désormais les voitures coréennes. Elles ne sont pas juste bonnes, elles sont belles: les designers de Hyundai et ceux de la marque soeur, Kia, rivalisent pour dessiner les plus belles voitures de leurs catégories. Chez Hyundai, la Sonata a fait un tabac et la même chose risque de se produire avec la nouvelle Elantra. Une nouvelle Accent est aussi attendue en 2011. Note: 9/10
  •  Kia: Depuis le rachat de Kia par Hyundai, en 1998, les Kia sont devenues des Hyundai recarrossées. Comme celles-ci, leur fiabilité n'a cessé de s'améliorer et elles sont protégées par une garantie de base de cinq ans. Et surtout, elles n'ont jamais été aussi belles, depuis l'arrivée de l'Allemand Peter Schreyer à la tête du design. La New Beetle et l'Audi TT, c'est lui. Il ne reste plus à Kia qu'à se faire un nom... et à sortir de l'ombre de Hyundai. Note: 8/10
  • Nissan: Nissan n'a peut-être pas la réputation de Toyota (quoi-que...) et Honda, mais elle n'a rien à leur envier en matière de fiabilité. De plus, sa gamme de véhicules est aussi complète que diversifiée. Et comme Toyota et Honda, elle a aussi une division de luxe, Infiniti, qui compte quelques modèles intéressants. Note: 9/10
  • Porsche: 2010 aura été une année de répit pour Porsche, après une année 2009 marquée par son intégration forcée dans l'empire Volkswagen et les querelles internes, sur fond de vieilles rivalités familiales. Cela dit, la gamme Porsche est meilleure et plus complète que jamais et son modèle phare, la 911, ne s'est jamais aussi bien portée, avec ses innombrables déclinaisons et ses améliorations constantes. La 911, c'est le plus beau work in progress de l'industrie automobile. Note: 9/10
  • Volkswagen: La fiabilité a longtemps été la bête noire des Volkswagen. La situation semble cependant s'améliorer: dans sa dernière livraison, le réputé magazine Consumer Reports recommande les Golf, GTI, CC et Tiguan, ainsi que la Jetta familiale. La progression continue. Note: 8/10
En baisse
  • BMW: Alourdie et aseptisée, la nouvelle Série 5 a cessé d'être la mesure-étalon de sa catégorie. Et ne parlons pas de la version multisegment, honteusement baptisée GT, encore plus lourde et franchement laide. Ajoutez à cela un autre multisegment qui n'a absolument rien de pratique (X6)... À trop vouloir prioriser les VUS et autres véhicules du genre, la marque bavaroise est en train de se pervertir. Autre facteur inquiétant: une seule BMW (Série 3) obtient la précieuse mention «recommandée» dans la dernière édition de Consumer Reports. Note: 6/10
  • Suzuki: Les petits utilitaires de la marque ont gagné leurs galons en raison de leur solidité et de leur fiabilité, en plus de se raffiner ces dernières années. Le problème de Suzuki, c'est les voitures. La SX4 ne se tire pas trop mal d'affaire, mais la nouvelle Kizashi peine à trouver des acheteurs. Au bas de l'échelle, la petite Swift+, une sous-compacte médiocre et vieillissante, ne fait tout simplement pas le poids. Vite, une remplaçante! Note: 7/10
Stable
  • Audi: La firme d'Ingolstadt trône au sommet des constructeurs germaniques avec une gamme variée, une image technique très forte et une fiabilité globalement supérieure à celle des éternels rivaux de Munich (BMW) et Stuttgart (Mercedes). En plus, ses voitures n'ont jamais été aussi belles. Note: 9/10


  • Ford: Ford qui obtient des résultats comparables, sinon supérieurs, à Toyota, Honda et compagnie dans les enquêtes de fiabilité, qui l'eût cru? La petite Fiesta est venue combler un vide dans la gamme Ford et la prochaine Focus risque de faire mal aux Civic, Corolla et autres Mazda3. Pas de nuages à l'horizon... Note: 9/10
  • Honda: Une Honda, c'est une Toyota avec de la personnalité, avais-je coutume de dire. C'est de moins en moins vrai, hélas: depuis qu'elles sont conçues et construites en Amérique (pour la plupart), les Honda ont perdu leur petit côté ludique. Et plusieurs d'entre elles sont affligées d'un physique ingrat; au mieux, elles sont banales. Heureusement, la fiabilité des Honda et Acura demeure exemplaire. C'est le plus important. Note: 9/10
  • Jaguar: nLes trois modèles de la gamme Jaguar ont été complètement renouvelés au cours des trois dernières années et pourtant, les ventes (et la présence) de la marque au Québec demeurent confidentielles. En fait, Jaguar pourrait disparaître demain et personne ne s'en rendrait compte. Triste. Note: 5/10
  • Land Rover: La célèbre marque de véhicules tout terrain britannique est passée sous le contrôle du géant indien Tata, en même temps que Jaguar. Land Rover doit cependant faire face à deux problèmes de taille: une reprise économique timide et une réputation atroce au chapitre de la fiabilité. Et tout comme Jaguar, cette marque semble avoir lancé la serviette au Québec. Note: 4/10
  • Mazda: La Mazda2 est venue combler un vide important dans la gamme Mazda. Quand vous êtes une marque réputée pour ses petites voitures et que vous n'avez pas de sous-compacte, il y a un problème... Un cran plus haut, la popularité de la Mazda3 ne se dément pas et elle continue de livrer une chaude lutte à la Honda Civic pour le titre de voiture la plus vendue. Les Mazda sont fiables, mais elles consomment souvent plus que les autres japonaises. Une nouvelle génération de moteurs, appelée Sky, pourrait corriger le tir sous peu. Note: 8/10
  • Mercedes:  Les problèmes de fiabilité ont entaché la réputation de Mercedes au cours de la dernière décennie. Depuis deux ans, il y a une amélioration à ce chapitre, mais cela varie beaucoup d'un modèle à l'au-tre. Autrement dit, cette mar-que est capable du meilleur comme du pire. La Smart demeure une aberration, en raison de son prix. Note: 6/10
  • Mitsubishi: La bonne nouvelle, c'est que les ventes de cette marque japonaise progressent, tant sur les marchés canadien que québécois. Les Mitsubishi sont solides, fiables et protégées par une des meilleures garanties de l'industrie. Un petit véhicule multisegment, le RVR, est venu s'ajouter à la gamme, mais celle-ci ne comprend que quatre modèles, ce qui est un peu mince. Il manque une berline intermédiaire et il n'y a toujours pas de sous-compacte. Note: 7/10
  • Subaru: Renouvelées l'année dernière, les Legacy et Outback se sont embourgeoisées au point de devenir aussi ennuyeuses que des Toyota. Heureusement, l'Impreza, elle, n'a pas perdu son âme. Elle demeure l'une des meilleures compactes, l'une des seules, aussi, à offrir le rouage intégral. Elle se décline aussi en version épicée (WRX) et très épicée (WRX STi), qui la métamorphosent en berline sportive. De plus, les Subaru n'ont jamais été aussi raffinées, aussi confortables et elles sont toujours fiables. Note: 8/10
  • Toyota: Si 2009 a été l'annus horribilis de GM et Chrysler, 2010 aura été celle de Toyota. Les problèmes de fiabilité et les nombreuses campagnes de rappel qui ont suivi ont entaché la réputation, jusque-là immaculée, du géant japonais. Du reste, cette baisse de qualité était perceptible depuis quelques années, surtout dans les modèles construits en Amérique du Nord. L'objectif de devenir le numéro 1 mondial a été atteint, mais à quel prix! Cela dit, les Toyota demeurent des véhicules plus fiables que la moyenne et la marque continue d'afficher des indices de satisfaction très élevés qui feraient le bonheur de bien des marques. Note: 7/10
  • Volvo: À trop vouloir ressembler aux BMW et Mercedes, Volvo a perdu son identité. Fiabilité et qualité du service après-vente sont très variables, selon le modèle et le concessionnaire. Et les ventes fondent... Suggestion à Geely, le constructeur chinois qui a racheté la marque l'année dernière: recommencez donc à faire des vraies Volvo, fiables et increvables.  Note: 4/10