La Caisse de dépôt se lance dans la distribution d'eau au Royaume-Uni

Photo: Agence Reuters

Elle achètera la moitié des actions de la société South East WaterLa Caisse de dépôt et placement du Québec se lance dans la distribution de l'eau. L'institution a annoncé en début de soirée jeudi qu'elle injectait l'équivalent de 251 millions de dollars dans South East Water (SEW), une société réglementée qui offre un service de distribution d'eau potable à 2,1 millions de clients en Angleterre.

La transaction porte sur l'achat de la totalité des actions de SEW détenues par le Hastings Diversified Utilities Fund (38,7 %) et l'acquisition d'une portion (11,3 %) des actions de SEW détenues par Utilities Trust of Australia. Ces fonds sont gérés par la société Hastings Fund, un gestionnaire de fonds australien. À l'issue de cette transaction, la Caisse détiendra 50 % des actions de SEW. L'autre moitié sera détenue par Utilities Trust.

«Cet investissement s'inscrit dans notre stratégie d'augmenter nos actifs dans les infrastructures, un domaine que nous connaissons bien et qui répond aux objectifs d'investissement de nos déposants. South East Water est un actif qui offre des perspectives de rendement stable à long terme», a déclaré Normand Provost, premier vice-président, Placements privés et chef des opérations de la Caisse. «Nous sommes heureux d'investir dans cette entreprise, dont l'équipe de direction possède une longue expertise dans les secteurs réglementés au Royaume-Uni. De plus, la société occupe une position dominante dans son marché et ses activités sont exercées dans une des régions les plus prospères de l'Angleterre.»

Selon les données présentées dans le communiqué de la Caisse, SEW fournit de l'eau potable de qualité supérieure à 2,1 millions de clients dans le Kent, le Sussex, le Surrey, le Hampshire et le Berkshire, au Royaume-Uni. Quelque 565 millions de litres d'eau potable quittent quotidiennement les usines de traitement de l'entreprise pour parcourir plus de 14 000 kilomètres de canalisations jusqu'aux robinets de ses clients. L'eau provient de rivières, de réservoirs et de nappes phréatiques, et elle dessert une superficie de 5657 kilomètres carrés.
2 commentaires
  • Bernard Terreault - Abonné 18 décembre 2010 10 h 35

    Danger

    La Caisse, qui gère MON fonds de pension, s'est déjà lancée, à perte, dans les infrastuctures britanniques (aéroports). Veulent-ils encore risquer MON fric chez la "perfide Albion" ?

  • Patrick Lepine - Inscrit 18 décembre 2010 11 h 14

    Heatrow avait généré combien de profits déjà?

    Ce n'est pas tant que les canadiens-français n'ont pas à coeur la santé des habitants du Royaume Uni qui m'agace, c'est plutôt que je perçoit mal que notre santé monétaire passe par des investissements là-bas...

    Est-ce que la caisse viens de s'équipée d'un pouvoir de taxation? Si c'est une autre entitée qui taxe, elle ne possède donc aucun contrôle sur ses coûts d'exploitation vs le moyen de générer des profits.

    J'espère que la caisse ne s'est pas fait refilée un "tuyau" pourri...