Canada - Hausse surprenante de l'inflation

Ottawa — Les consommateurs nord-américains semblent émerger de leur période d'hibernation juste à temps pour Noël, ce qui a fait grimper l'inflation canadienne à son sommet de deux ans le mois dernier, en plus d'améliorer les perspectives de croissance économique.

L'inflation canadienne a avancé d'un étonnant demi-point de pourcentage pour atteindre 2,5 % en octobre, un signe que l'économie n'est pas à la veille d'être confrontée à une période de déflation.

Les analystes ne croient pas que la hausse de l'inflation du mois dernier convaincra le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, de hausser les taux d'intérêt à court terme, notamment parce que l'inflation devrait rester modérée.

L'inflation de base calculée par la Banque du Canada — qui exclut les éléments les plus volatils, comme l'essence et les aliments frais — a augmenté à 1,8 % en octobre, après s'être établie à 1,5 % en septembre.

Environ la moitié de la hausse de l'inflation en octobre peut être attribuée aux prix plus élevés de l'essence, a précisé hier Statistique Canada. Les prix à la pompe ont progressé de 8,8 % pendant ce seul mois, comparativement à un an plus tôt.

Mais les prix ont aussi grimpé dans plusieurs autres secteurs. Les coûts des transports ont avancé de 4,6 %, tandis que ceux du logement ont pris 2,8 %. Parmi les autres éléments dont les prix ont avancé se trouvaient les aliments (+2,2 %), l'électricité (+8,1 %), les automobiles (+4,9 %), l'assurance automobile (+4,6 %) et les impôts fonciers (+3,5 %).

Malgré tout, certains articles coûtent moins cher qu'il y a un an. Les vêtements et chaussures coûtaient 0,1 % de moins que l'an dernier, les coûts d'intérêt hypothécaires ont retraité de 3 %, et l'équipement informatique et les fournitures coûtaient 12,5 % moins cher. Le transport aérien et les meubles ont aussi vu leurs prix diminuer.

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7 % en octobre. L'agence fédérale a précisé qu'il s'agissait de la hausse la plus forte depuis janvier 2006.

Dans toutes les provinces, des augmentations de prix ont été enregistrées en octobre par rapport au même mois l'an dernier.

Au Québec, l'inflation a atteint 1,4 %, alors qu'elle se situait à 1,0 % en septembre. Des prix plus élevés y ont été enregistrés pour l'essence, les véhicules automobiles, les primes d'assurance de véhicules automobiles et les impôts fonciers.

En Ontario, les prix ont augmenté de 3,4 %, après s'être accrus de 2,9 % en septembre. Au Nouveau-Brunswick, l'inflation a légèrement progressé pour se situer à 1,8 %, contre 1,6 % le mois précédent.