CGI s'américanise - L'entreprise tirera bientôt plus de revenus des États-Unis que du Canada

La firme informatique CGI devient de plus en plus américaine: elle tirera très bientôt plus de revenus des États-Unis que du Canada.

Au cours de la téléconférence portant sur les résultats de son quatrième trimestre, hier, le président et chef de la direction de la multinationale montréalaise, Michael Roach, s'est laissé emporter par son enthousiasme en affirmant que pour la première fois de son histoire, CGI avait obtenu plus de revenus des États-Unis que du Canada.

Dans les faits, ce «jalon», comme il l'a qualifié, surviendra au prochain trimestre, avec la prise en compte totale des revenus provenant de Stanley, une entreprise américaine que CGI vient d'acquérir, au coût de 1,1 milliard.

Au quatrième trimestre, qui a pris fin le 30 septembre, les revenus issus des États-Unis se sont élevés à 445,2 millions, soit 44,2 % du chiffre d'affaires total de CGI, alors que ceux du Canada se sont établis à 507,8 millions (50,4 % du total) et ceux de l'Europe, à 54 millions (5,4 %).

Dans les circonstances, CGI examine la possibilité de publier ses résultats en dollars américains à l'avenir, mais ne prendra probablement pas de décision à cet effet avant la fin du prochain exercice, en septembre 2011, a indiqué hier un porte-parole de l'entreprise, Lorne Gorber.

Même si elle vient à peine de compléter l'achat de Stanley, qui a fait bondir sa dette de 418 millions à 1,15 milliard, l'entreprise continue de scruter les possibilités d'acquisitions. «Comme environ 42 % de nos revenus proviennent désormais des gouvernements, notre priorité et notre préférence seraient bien sûr de réaliser une acquisition rentable dans le secteur commercial», a affirmé M. Roach.

Pour l'ensemble de l'exercice, CGI a enregistré un bénéfice net de 362,8 millions (1,24 $ par action), en hausse de 14,4 % par rapport aux 317,2 millions (1,02 $ par action) engrangés l'an dernier. Les revenus ont reculé de 2,4 % pour atteindre 3,73 milliards.

À voir en vidéo