Cogeco se prépare à affronter Bell

Cogeco Câble se prépare à faire face à l'arrivée du service de télévision par Internet de Bell Canada dans ses marchés du Québec et de l'Ontario.

Le mois dernier, Bell a lancé,dans certains secteurs de Montréal et de Toronto Télé Fibe, un service de télévision IP (protocole Internet par fibres optiques). D'ici 2015, Bell prévoit rejoindre cinq millions de foyers, dont un bon nombre se trouvant dans les régions desservies par Cogeco au Québec et dans le sud de l'Ontario.

«Bell sera présent sur notre territoire, c'est clair», a reconnu hier Pierre Gagné, chef de la direction financière de Cogeco Câble, au cours de la téléconférence portant sur les résultats du quatrième trimestre. «Nous devons être conscients du paysage concurrentiel, a-t-il ajouté. Cela a été pris en compte dans nos perspectives» pour l'exercice 2011, qui a débuté le 1er septembre.

Cogeco Câble prévoit une croissance de tout juste 4,6 % de ses revenus pour l'exercice 2011, alors que ceux-ci ont crû de 5,2 % pour atteindre 1,28 milliard au cours de l'année financière qui a pris fin le 31 août.

Par ailleurs, alors que Vidéotron vient de lancer son réseau de téléphonie sans fil, le président et chef de la direction de Cogeco Câble, Louis Audet, n'a pas fermé la porte à une expansion dans ce secteur d'activités. «Notre point de vue non dogmatique sur le sans fil n'a pas changé mais demeure flexible, a-t-il indiqué. Nous continuons d'évaluer la situation d'un trimestre à l'autre.»

Cogeco est l'une des rares entreprises de télécommunications canadiennes, avec Shaw, à ne pas offrir la téléphonie sans fil. Rogers, Bell et Vidéotron disposent d'une longueur d'avance en proposant des forfaits comprenant quatre services (téléphonie filaire et cellulaire, Internet et télévision).

Pour l'ensemble de l'exercice, Cogeco Câble a enregistré un bénéfice net de 157,3 millions (3,23 $ par action), comparativement à la perte nette de 258,2 millions (5,32 $ par action) essuyée l'an dernier, principalement à cause d'une dépréciation des actifs de Cabovisao. La société mère du câblodistributeur, Cogeco, a quant à elle affiché un bénéfice net de 56,3 millions (3,36 $ par action), alors que l'an dernier, Cogeco avait affiché une perte nette de 79 millions (4,73 $ par action).