Vers un compromis

Angela Merkel<br />
Photo: Agence Reuters Yves Herman Angela Merkel

Les dirigeants de l'UE ont approuvé hier soir un plan d'action budgétaire sans précédent dans son ampleur depuis le lancement de l'Union monétaire, une réponse la crise grecque.

Les chefs d'État et de gouvernement entendent imposer de nouvelles sanctions contre les pays trop laxistes, que Bruxelles pourra surveiller de beaucoup plus près. L'Allemagne, principale économie de la zone euro, reste toutefois sur ses positions: il faut réviser le traité de Lisbonne, une perspective qui n'enchante guère les autres pays européens. Mais l'insistance de la chancelière Angela Merkel (que l'on voit sur la photo en compagnie du président français, Nicolas Sarkozy) semble avoir raison des résistances de plusieurs pays qui se résigneraient à un compromis prudent, selon des diplomates.