En bref - Shell vend une autre raffinerie

Si Shell n'a pas trouvé le moyen de vendre sa raffinerie de Montréal-Est, les choses se passent différement en Europe, où l'entreprise vient de vendre sa deuxième raffinerie en trois mois. La pétrolière, qui veut diminuer son raffinage de 15 %, va se départir de sa raffinerie de Göteborg, en Suède, de même que de 340 stations-service dans le pays et de 225 autres en Finlande. L'acheteur, qui va verser 640 millions $US, est le groupe Keele Oy, actionnaire principal de la société énergétique finlandaise St1.

La raffinerie peut traiter 87 000 barils de pétrole par jour, soit beaucoup moins que les 130 000 barils de celle de Montréal-Est. En août, Shell a vendu sa raffinerie de Heide, en Allemagne, à Klesch & Company.