Le Canada, 7e «plus meilleur pays du monde»

Washington — Trois pays nordiques monopolisent les premières places d'un classement publié hier des pays les plus «prospères» au monde selon des critères de richesse et de «bien-être», dans lequel le Canada prend la 7e place.

La Norvège (1ère), le Danemark (2e) et la Finlande (3e) sont au sommet de ce classement entre 110 pays réalisé par le Legatum Institute, institut de recherche financé par le fonds d'investissement Legatum, de Dubaï.

Suivent les deux voisins océaniens, l'Australie (4e) et la Nouvelle-Zélande (5e), avant un autre pays nordique, la Suède (6e), puis le Canada (7e). La première économie mondiale, les États-Unis, sont 10e, devançant la deuxième, la Chine (58e), et la troisième, le Japon (18e).

La France est classée 19e, derrière quatre de ses voisins européens: la Suisse (8e), le Royaume-Uni (13e), l'Allemagne (15e) et la Belgique (16e).

Le classement rassemble huit mesures de la réussite économique et sociale qui vont du niveau de vie à la stabilité politique, en passant par la capacité à entreprendre, la qualité de l'éducation et de la santé, la sécurité (nationale et individuelle), la liberté et la solidarité.

L'indice «se base sur une analyse statistique de plus de 40 ans de données», complétée par les observations «d'universitaires spécialisés dans l'économie, l'histoire, le développement, la sociologie et la science politique».

Legatum a expliqué la prédominance des pays d'Europe de l'Ouest (13 places sur les 20 premières) par leur longue histoire démocratique, leur stabilité sociale et le fait qu'il est «difficile d'être prospère quand on est un grand pays» par la population.

En queue de classement se trouvent des pays pauvres, dont 14 d'Afrique subsaharienne parmi les 20 derniers. Legatum a relevé que sur ce continent, les mesures du niveau de vie, de la santé et de l'éducation contrastaient souvent avec de bons niveaux de liberté et de solidarité.