Offre d'achat de BHP - La Saskatchewan revient à la charge

Regina — Le gouvernement de la Saskatchewan a fait valoir hier les propos mêmes de l'ancien président de BHP Billiton, Don Argus, pour inciter Ottawa à bloquer l'offre d'achat hostile de 38,6 milliards $US du conglomérat anglo-australien pour l'acquisition du producteur canadien Potash.

Le premier ministre de la province Brad Wall a invité le gouvernement fédéral à porter une ttention particulière aux paroles de l'ancien président de BHP. M. Wall a souligné que dans un article du Hellenic Shipping News, en 2008, M. Argus prévenait qu'un trop grand contrôle des ressources de l'Australie par des compagnies étrangères ferait du pays une «succursale, tout comme au Canada».

Dans une édition du Melbourne Herald Sun de mai 2009, M. Argus soutenait que «le Canada a délaissé son secteur des ressources naturelles, grandement au désavantage du pays». Le premier ministre a déclaré qu'il revient au gouvernement fédéral d'assurer aux Canadiens le contrôle de leurs ressources naturelles.

Le gouvernement de la Saskatchewan s'oppose à l'offre d'achat hostile de BHP pour l'acquisition de Potash, faisant valoir qu'elle ne présente aucun avantage net pour la province ou pour le pays.