Déficit à éliminer - Ottawa devra hausser les impôts, dit Kevin Page

Ottawa — Il sera plus difficile pour le gouvernement actuel d'éliminer le déficit fédéral comme l'avaient fait les libéraux il y a 15 ans, a estimé hier le directeur parlementaire du budget.

Kevin Page souligne que les conditions qui prévalaient au milieu des années 1990 ne sont plus réunies aujourd'hui. À cette époque, la main-d'oeuvre canadienne était en expansion, l'économie mondiale était en pleine croissance, et les taux d'intérêt étaient en baisse, tout comme le dollar canadien.

Dans un rapport sur les efforts d'assainissement budgétaire au Canada au cours des trois dernières décennies, M. Page rappelle que tous ces indicateurs ont radicalement changé aujourd'hui. Selon lui, le gouvernement devrait probablement passer par une hausse d'impôts s'il veut atteindre son objectif du déficit zéro d'ici cinq ans.
2 commentaires
  • Fernand Trudel - Inscrit 22 octobre 2010 09 h 59

    Hausser les impôts est la solution facile

    Hausser les impôts est la solution facile, sabrer dans les programmes multiples contradictoires parfois et trop généreux est plus difficile.

    À l'instar de la Grande-Bretagne il faudra réviser vite l'essentiel à l'accessoire avant que l'austérité du couperet ne tranche dramatiquement.

    Pour celà il ne faut pas se cacher la tête dans le sable et avoir le courage de tout remettre en question dans les appareils étatiques et même dans la répartition des pouvoirs entre chaque niveau. Le Réseau Libeerté-Québec amorce le débat, ne nous faisons pas leurrer par les chantres du statut quo qui ont déjà claironné leur opposition et même viendront manifester aux portes du colloque de Québec.

    L'État nous asservi, la liberté ne passe pas par une plus grande emprise de l'État quoiqu'on en dise. Car on tue l'initiative et la volonté de se dépasser laissant aux autres l'effort à faire. Il n'est plus temps de passer la factures aux générations futures, il est temps d'être responsables...

  • François LeBlanc - Inscrit 22 octobre 2010 23 h 54

    On sait où l'argent se trouve :

    Dans les paradis fiscaux et les comptes bancaires des entreprises (qui paient peu d'impôt). C'est un fait qui n'a jamais été démenti.

    D'ailleurs, on vient de baisser l'impôt des entreprises. Il n'y a qu'à le rehausser.

    Pour certains, l'aide sociale, l'assurance chômage et autres prestations sociales, ce n'est qu'« accessoire ».

    Il est quand même curieux qu'au pays de Maggie Thatcher, on n'a pratiquement pas touché au système de santé (public et universel, même sous Thatcher, pourtant très prête à tout privatiser).