Brad Wall s'oppose à BHP

Toronto — Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a affirmé hier qu'il s'opposait à l'offre d'achat hostile du producteur canadien de potasse PotashCorp par le conglomérat anglo-australien BHP Billiton.

Brad Wall a soutenu que sous tous ses angles, l'offre ne présente pas d'avantage net pour le Canada.

Le premier ministre a fait valoir que l'intention de BHP d'exploiter au maximum les opérations de PotashCorp affecterait les projets d'expansion d'autres joueurs de l'industrie, risquant d'entraîner des pertes d'emplois.

M. Wall a ajouté que les intérêts stratégiques du Canada seraient menacés par la vente de la plus grande part de son industrie de potasse — qui compte pour près de la moitié des réserves mondiales — à une multinationale étrangère.

Le conglomérat anglo-australien BHP Billiton a déclaré hier qu'il ne se laisserait pas piéger dans une bataille des offres pour le producteur canadien de potasse PotashCorp. Lors de l'assemblée de BHP, à Londres, le président Jacques Nasser a indiqué que la transaction devrait créer de la valeur pour les actionnaires et que cela n'était pas négociable. L'offre du géant minier est évaluée à 38,6 milliards $US, ce qui en ferait la plus importante prise de contrôle de l'histoire canadienne.