Conrad Black attend la décision du tribunal

Chicago — Un avocat de Conrad Black a demandé à la Cour d'appel fédérale des États-Unis à Chicago de renverser le verdict de culpabilité de l'ex-magnat de la presse.

Lors d'une audience, l'avocat Miguel Estrada a fait valoir que les jurés qui ont rendu le verdict contre Conrad Black avaient accordé trop d'importance à une loi qui a depuis été essentiellement jugée inconstitutionnelle. Puisque la Cour suprême des États-Unis a réduit la portée de la loi dite des «services honnêtes» en juin, Me Estrada affirme que les juges devraient renverser le verdict de culpabilité de Black pour fraude aux dépens des investisseurs de Hollinger International.

La poursuite a pour sa part fait valoir que le verdict rendu contre Black en 2007 ne s'appuyait pas tant sur la loi controversée que sur la simple notion que Black avait volé de l'argent.

Le juge Richard Posner a interrompu à quelques reprises Me Estrada, lui disant à un certain moment que sa plaidoirie n'avait «pas de sens».

L'audience d'hier survient deux mois après qu'un juge eut octroyé une libération conditionnelle à Black en attendant la décision pour son appel. Il a purgé deux ans d'une sentence de six ans et demi pour avoir fraudé les investisseurs de Hollinger International et pour entrave à la justice.

Conrad Black se trouverait actuellement dans sa résidence de Palm Beach, en Floride en attendant une décision finale sur sa remise en liberté sous caution.