Le FMI salue les efforts de la Grande-Bretagne

Londres — Le Fonds monétaire international (FMI) a rendu hier un hommage appuyé à la politique d'austérité budgétaire choisie par le gouvernement britannique du conservateur David Cameron, en estimant qu'elle était indispensable et ne tuerait pas la reprise économique.

«Le plan multi-annuel du gouvernement, fort et crédible, en vue d'une réduction du déficit budgétaire est essentiel pour permettre de faire face à la dette» du pays, écrit le Fonds dans son rapport annuel sur l'état de l'économie.

«Le plan réduit grandement le risque d'une coûteuse perte de confiance dans les finances publiques et permet de soutenir une croissance modérée», insiste le rapport. La dette du pays a atteint fin août 64 % du PIB.

Le ministre des Finances doit divulguer le 20 octobre le détail des coupes budgétaires. Elles visent à réduire un déficit public record [10,1 % du PIB en 2010] afin de revenir à un budget quasiment à l'équilibre d'ici quatre ans.

Pour le FMI, «le resserrement budgétaire va faire baisser la croissance à court terme, mais sans la stopper dans la mesure où d'autres secteurs prendront le relais pour tirer la reprise».