L'économie anémique des États-Unis est inquiétante pour le Canada, dit Carney

Mark Carney, gouverneur de la Banque du Canada<br />
Photo: Agence Reuters Chris Wattie Mark Carney, gouverneur de la Banque du Canada

Ottawa — Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, estime que la faiblesse de l'économie américaine représente une «certaine inquiétude» pour le Canada, même si le marché intérieur renoue avec ses sommets pré-récession au chapitre de la production et de l'emploi.

Le gouverneur s'exprimait ainsi lors d'une apparition, hier, sur la chaîne américaine spécialisée en économie CNBC afin de discuter de la situation financière du Canada. Il a insisté sur le fait que la faiblesse de l'économie américaine pourrait avoir un impact négatif sur croissance économique canadienne puisque les États-Unis sont le principal partenaire commercial du Canada.

Si la Réserve fédérale américaine doit injecter davantage de fonds pour relancer son économie en difficulté, le Canada devra «en subir directement les conséquences», a indiqué M. Carney.

Cela pourrait amener le Canada à ajuster sa politique monétaire — notamment ses taux d'intérêt —, a-t-il ajouté.

M. Carney a également affirmé que la politique monétaire canadienne avait été «extrêmement accommodante», permettant une croissance du crédit pendant la récession.

Il a toutefois fait part de ses inquiétudes concernant le taux élevé des emprunts hypothécaires au Canada.