Inquiétude au sujet d'une éventuelle crise économique en Chine

Berlin — Le chef du plus gros fonds d'investissement allemand, DWS, juge qu'une crise de l'économie chinoise est à l'heure actuelle le plus gros risque qui pèse sur l'économie mondiale, dans un entretien au mensuel Capital à paraître demain.

«Le plus gros risque qui pèse sur les marchés financiers mondiaux est un retournement de conjoncture en Chine», estime Klaus Kaldemorgen. Selon lui, «une crise en Chine serait beaucoup plus dangereuse aujourd'hui pour l'économie mondiale qu'une crise aux États-Unis», et ce, alors que la plupart des investisseurs ont les yeux rivés sur les statistiques américaines et l'éventualité d'une nouvelle crise outre-Atlantique.

C'est surtout le marché immobilier qui inquiète le gestionnaire de fonds. «Les Chinois achètent plus d'actifs immobiliers qu'ils n'en ont personnellement besoin, ils spéculent», explique-t-il, anticipant le danger d'une «vague de cessions» quand le marché se retournera.

DWS, filiale de gestion d'actifs de la première banque allemande Deutsche Bank, a quelque 262 milliards d'euros en portefeuille, ce qui en fait l'un des plus gros fonds mondiaux.