Le FMI propose aux pays du G20 deux décennies de sacrifices

Les pays membres du G20 sont appelés à signer un plan de relance économique qui nécessiterait 20 ans de réductions de coûts et de hausses des impôts.

Des sources ont indiqué toutefois à la Presse canadienne que les représentants de ces pays se font tirer l'oreille.

Le plan de relance a été ébauché par le Fonds monétaire international (FMI) en réponse à une demande du G20. Il affirme que si les pays riches veulent stabiliser leur santé financière, ils devront effacer leurs déficits, équilibrer leurs budgets et engranger des surplus jusqu'en 2030. Cela entraînerait un gel des dépenses en santé, tandis que les régimes de retraite seraient amincis, que les dépenses de programmes seraient gelées et que les impôts seraient augmentés.

Les analystes affirment que le Canada s'est déjà livré à cet exercice pendant les années 1990, et qu'il est donc bien placé pour donner l'exemple aux autres membres du G20 lors du sommet à Toronto le mois prochain.