Prévisions de la SCHL sur l'évolution du marché immobilier - Les mises en chantier se stabiliseront

Ottawa — Les mises en chantier d'habitations ont connu un rebond durant la seconde moitié de 2009 et au début de 2010, et elles se stabiliseront au cours des deux prochaines années, selon le rapport «Perspectives du marché de l'habitation, Canada» du deuxième trimestre de 2010 publié hier par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

La SCHL estime aussi que la reprise économique, les conditions d'emprunt favorables et l'important afflux migratoire stimuleront le marché de l'habitation du Québec cette année et l'an prochain. Le nombre de ventes de logements existants franchira cette année le cap des 86 000 dans la province, tandis que les constructeurs couleront les fondations de plus de 47 000 habitations.

À l'échelle nationale, après s'être élevé à 149 081 en 2009, le nombre des mises en chantier d'habitations devrait se situer entre 166 900 et 199 600 en 2010, année pour laquelle les prévisions ponctuelles ciblent une production annuelle de 182 000 unités. En 2011, il oscillera entre 148 600 et 208 800 (prévisions ponctuelles de 179 600).

Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL, a indiqué par voie de communiqué que les marchés de l'habitation au Canada se sont remis de l'affaiblissement de l'activité observé au début de 2009.

M. Dugan a par ailleurs noté que la conjoncture du marché de la revente allait se rapprocher de son point d'équilibre ces deux prochaines années, à mesure que les ventes MLS ralentiront et que les stocks augmenteront. À la fin de 2009 et au début de 2010, dit la SCHL, les transactions ont entre autres eu pour objet de satisfaire une demande refoulée accumulée au début de 2009. Une fois que cette demande sera satisfaite et que les taux hypothécaires monteront petit à petit, le rythme de l'activité sur le marché de la revente se modérera.

Compte tenu du rééquilibrage de l'offre et de la demande, la SCHL s'attend à ce que le prix MLS moyen se stabilise d'ici la fin de 2010 et qu'il progresse légèrement en 2011.

La SCHL prévoit que l'économie du Québec connaîtra une expansion d'un peu plus de 2,6 % en 2010 et de 3 % en 2011. Divers facteurs démographiques viendront soutenir le marché de l'habitation au Québec dans les prochaines années. La hausse du solde migratoire continuera d'avoir une incidence favorable sur les marchés des logements locatifs et de la revente. En outre, le vieillissement de la population et la récente remontée du taux de natalité inciteront sans doute beaucoup de ménages à revoir leurs besoins de logement.

**
Note: un correctif a été apporté au titre de ce texte le 20 mai.