Le marché immobilier se refroidit

Ottawa — Le marché canadien de l'immobilier semble être en train de se refroidir, selon des données rendues publiques hier par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).
Les ventes résidentielles désaisonnalisées se sont repliées de 2,6 % à l'échelle nationale comparativement au mois précédent. Elles sont présentement 6,8 % inférieures au sommet atteint en décembre 2009.

Par ailleurs, quelque 99 901 maisons ont été inscrites à vendre pour la première fois sur les systèmes MLS canadiens en avril 2010, dépassant de moins d'un pour cent l'ancien record enregistré en avril 2008.

Le prix moyen des maisons vendues y est peut-être pour quelque chose. L'ACI souligne que le prix moyen des maisons vendues par le biais des systèmes MLS a augmenté de 12,2 % comparativement à la même période l'année dernière.

Il faudrait 4,5 mois pour écouler toutes les maisons en vente au rythme actuel, selon l'ACI, soit moins qu'il y a un an mais plus qu'avant la récession.