Rona veut figurer parmi les grands

Le président et chef de la direction de Rona, Robert Dutton, a fait connaître les ambitions de son entreprise.
Photo: Agence Reuters Shaun Best Le président et chef de la direction de Rona, Robert Dutton, a fait connaître les ambitions de son entreprise.

Boucherville — Rona (TSX:RON) ambitionne de prendre place sur le «podium» des plus grands joueurs de l'industrie nord-américaine de la rénovation et de la construction.

C'est ce qu'a indiqué hier le président et chef de la direction de l'entreprise de Boucherville, Robert Dutton, à l'occasion de l'assemblée annuelle des actionnaires.

Rona se donne dix ans pour atteindre cet objectif audacieux. À l'heure actuelle, avec des revenus annuels frisant les 5 milliards de dollars, la société occupe le 7e ou le 8e rang à l'échelle nord-américaine. Le troisième joueur en importance enregistre un chiffre d'affaires d'environ 10 milliards $US.

L'entreprise n'a pas l'intention pour autant de réactiver son plan d'expansion aux États-Unis, qu'elle a mis au rancart il y a quelques années, du moins pas pour l'instant.

«On n'a pas encore terminé notre travail au Canada, a déclaré M. Dutton en point de presse. [...] Et je n'ai pas besoin d'aller aux États-Unis pour être au troisième rang, ça c'est clair.»

Pour atteindre ses objectifs au Canada, la direction de Rona aimerait faire passer ses parts de marché de 17,5 à 20 %. L'entreprise mettra l'accent sur l'Ouest et l'Ontario, où sa présence se fait moins sentir. Au Québec, Rona détient environ 40 % du marché.

Le détaillant compte ouvrir cinq ou six nouveaux magasins cette année et sept de plus en 2011. Parallèlement, la compagnie entend poursuivre son recrutement chez les commerçants indépendants, qui occupent encore 50 % du marché canadien.

La commandite des Jeux olympiques de Vancouver, qui a coûté 60 millions à Rona au cours des cinq dernières années, a rapporté gros, notamment dans l'Ouest, selon M. Dutton. La notoriété de l'entreprise et les ventes des magasins sont en hausse. On prendra la mesure précise de l'impact des Jeux lors de la publication des résultats du premier trimestre, le 12 mai.

Robert Dutton n'a pas exclu une expansion ciblée aux États-Unis. Ce ne serait probablement pas dans le commerce de détail, contrôlé par les géants Home Depot et Lowe's, mais possiblement dans le secteur de la distribution en gros ou dans celui de la vente aux entrepreneurs.