Olymel supprime 183 emplois

Saint-Hyacinthe — Olymel a annoncé hier une restructuration des activités de son usine de transformation et d'emballage de produits de volaille du secteur d'Iberville à Saint-Jean-sur-Richelieu, ce qui entraînera la perte de 183 emplois.

La restructuration forcera en outre des changements dans trois autres des établissements d'Olymel spécialisés dans la volaille à Berthierville et à Sainte-Rosalie, au Québec, et à Brampton, en Ontario.

Cette restructuration «est rendue nécessaire pour regrouper des activités de même nature dans un marché qui enregistre une baisse de la demande pour certains produits», a indiqué le président-directeur général d'Olymel, Réjean Nadeau. Selon lui, cette mesure permettra des gains d'efficience significatifs, une meilleure productivité et des économies de coûts importantes, notamment en frais de transport.

M. Nadeau a également affirmé que l'entreprise ferait tout ce qui est possible pour reclasser les employés licenciés.

Les activités de l'usine d'Iberville pour ce qui est de l'emballage de produits frais se feront désormais à l'usine d'abattage et de découpe de volaille de Berthierville, qui fournissait déjà la matière première à l'établissement d'Iberville. Cela permettra le maintien de tous les emplois à Berthierville, a fait valoir l'entreprise.

L'usine d'Iberville, qui emploie actuellement 308 personnes, cessera également ses activités dans le désossage de hauts de cuisse de poulet. L'établissement de Brampton, déjà spécialisé dans cette activité, est en mesure de répondre à la demande dans cette catégorie de produits, a expliqué Olymel.

Enfin, les volumes de désossage de poulet réalisés actuellement à Berthierville seront traités à Sainte-Rosalie, ce qui permettra le rappel d'environ 25 employés de cet établissement.