Look Communications demande la fin de ses activités

Toronto — La firme Look Communications, jadis un des plus importants fournisseurs d'accès Internet au Canada, a demandé la permission du tribunal pour mettre fin à ses activités, dont une annulation de son entente de gestion avec Unique Broadband Systems (UBS).

Look, qui a grandement réduit ses activités au cours des dernières années, souhaite voir le tribunal autoriser un vote de ses actionnaires sur la fin de ses activités.

UBS détient une participation de 51,8 % dans Look et approuve cette décision. Une majorité des autres actionnaires devront aussi être d'accord.

Le titre de Look serait rayé de la Bourse de croissance de Toronto et tous ses actifs seront vendus, à l'exception de déductions d'impôt reportées d'une valeur de 360 millions. Look demeurerait une société publique.

Look a traversé une restructuration d'envergure pendant l'exercice 2009, vendant notamment sa présence en ligne et ses activités Internet. Ses abonnés vidéo ont aussi été transférés à Bell Canada. À la fin de l'an dernier, la compagnie a fermé son réseau sans fil et réduit de 63 à six son nombre d'employés permanents.

Look et UBS ont aussi publié hier leurs résultats financiers. Pour le trimestre qui s'est terminé le 28 février, Look rapporte une perte nette de 1,9 million ou 2 ¢ par action, contre 3,4 millions ou 3 ¢ par action l'an dernier. Les pertes trimestrielles d'UBS ont été de 1,2 million, ou 1 ¢ par action, contre 3,6 millions, ou 4 ¢ par action, il y a un an.

Ni Look, ni UBS n'ont déclaré de revenus pendant cette période. L'an dernier, elles avaient engrangé des revenus de service et de ventes de 3,3 millions.