GM a réglé ses dettes contractées en aide d'urgence

Detroit — Le constructeur automobile américain General Motors a annoncé hier qu'il a complété le remboursement des 8,1 milliards $US obtenus en aide d'urgence des gouvernements du Canada et des États-Unis.

Le président et chef de la direction de GM, Ed Whitacre, estime que cela démontre que le géant est sur le chemin du retour.

GM avait obtenu un total de 52 milliards $US du gouvernement américain et 9,5 milliards $US des gouvernements du Canada et de l'Ontario. GM devait donc à l'origine rembourser un montant total de près de 62 milliards $US, mais l'essentiel de cette dette a éventuellement été converti en participation dans l'entreprise, ne laissant que 8,1 milliards $US à rembourser en liquide.

GM espère rembourser les 45,3 milliards qu'il doit encore à Washington et les 8,1 milliards qu'il doit à Ottawa en procédant à une émission d'actions, possiblement d'ici la fin de l'année.

5 ans d'avance

Le constructeur a complété les remboursements en liquide aux gouvernements mardi, avec cinq ans d'avance dans le cas du gouvernement américain.

GM avait remboursé quelque 2 milliards aux États-Unis — et quelque 384 millions au Canada — en décembre et mars, et avait promis de compléter le remboursement d'ici juin. Les dirigeants de l'entreprise ont toutefois expliqué que leurs flux de trésorerie ont été plus solides que prévu, ce qui leur a permis de rembourser hâtivement les 5,8 milliards manquants.