En bref - Les Néo-Brunswickois disent «non» à la vente d'Énergie NB

Fredericton — Plus des trois quarts des Néo-Brunswickois sont opposés à l'entente conclue avec le Québec pour la vente d'actifs de la société Énergie Nouveau-Brunswick. C'est ce qu'indique un sondage réalisé par la firme Recherche Omnifacts pour Radio-Canada.

Le sondage révèle que 76 % des Néo-Brunswickois sont peu ou pas favorables à la nouvelle entente présentée en janvier. Quant à la première entente annoncée l'automne dernier, elle est rejetée par 84 % des gens. Le sondage révèle aussi que 49 % des répondants confondent les deux ententes. Le gel de cinq ans des tarifs résidentiels proposé dans l'entente n'a pas réussi à séduire les Néo-Brunswickois. Jusqu'à 72 % des gens estiment en effet que cette mesure n'est pas avantageuse, contre 22 % qui l'estiment avantageuse. En point de presse sur un autre sujet, hier, la ministre québécoise des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau, a répété avoir confiance dans la capacité du gouvernement du Nouveau-Brunswick et du premier ministre Shaun Graham de mener l'entente à bon port.