Tim Hortons: 900 restaurants d'ici 2013

L’un des commerces de Tim Horton, à New York. l’an dernier, de nouveaux restaurants sur certains sites touristiques de choix.
Photo: Agence Reuters Jamie Fine L’un des commerces de Tim Horton, à New York. l’an dernier, de nouveaux restaurants sur certains sites touristiques de choix.

Toronto — La chaîne de restaurants Tim Hortons prévoit bientôt inaugurer un nouveau format d'établissement, dans le cadre de ses projets d'expansion au cours des trois prochaines années.

Le nouveau concept, qui tentera de redéfinir l'image de Tim Hortons dans un environnement un peu plus raffiné, sera tout d'abord mis à l'essai dans 10 restaurants existants.

Cette décision s'inscrit dans le cadre de la stratégie de la chaîne de cafés pour percer le marché américain, où elle veut vendre une image d'établissement de plus haute gamme.

Tim Hortons a d'ailleurs inauguré, l'an dernier, de nouveaux restaurants sur certains sites touristiques américains de choix, particulièrement à New York. Mais ces établissements se trouvaient surtout dans de petits espaces abandonnés par la chaîne rivale Dunkin' Donuts.

La chaîne n'a pas précisé quels restaurants subiront une transformation ou seront construits conformément à son nouveau concept.

La chaîne compte ouvrir 900 nouveaux établissements d'ici 2013, dont 600 au Canada, où elle en compte déjà 3000. On retrouve, en revanche, 563 établissements Tim Hortons aux États-Unis.

Jusqu'à 60 restaurants canadiens seront transformés pour intégrer un concept de «colocation» avec la chaîne américaine de crème glacée Cold Stone Creamery.

Tim Hortons prévoit dépenser entre 180 et 200 millions cette année pour appuyer ses initiatives de croissance. L'entreprise espère ainsi voir les ventes de ses magasins ouverts depuis au moins un an croître de 3 à 5 % au Canada et de 2 à 4 % aux États-Unis. Elle vise aussi un bénéfice par action d'entre 1,95 $ et 2,05 $. Au-delà de 2010, Tim Hortons s'est fixé un objectif de croissance annuelle moyenne composée de son bénéfice par action d'entre 12 et 15 %, de 2011 à 2013.

Le président et chef de direction de l'entreprise, Don Schroeder, a expliqué que la stratégie était de poursuivre la transformation de Tim Hortons afin d'ancrer sa position de leader dans le créneau nord-américain de la restauration.

«Nous sommes une entreprise en croissance avec des occasions d'affaires significatives à long terme au Canada, et nous sommes également enthousiastes vis-à-vis des possibilités de croissance aux États-Unis et possiblement, à plus long terme, sur le marché international», a ajouté M. Schroeder.
1 commentaire
  • Claude Desjardins - Abonné 6 mars 2010 09 h 30

    Québec, bon dernier pour Tim

    Tim Hortons devrait nous expliquer pourquoi il tarde à implanter le paiement Interac au Québec alors que c'est déjà fait aux États-Unis et dans le reste du Canada.