Trafic de passagers - Les Jeux profitent à WestJet et Air Canada

Air Canada et WestJet ont annoncé une hausse de leur trafic de passagers en février, alimentée par la tenue des Jeux olympiques. Une hausse plus importante de la capacité a cependant eu pour effet d'abaisser les coefficients d'occupation.

Chez Air Canada, le coefficient d'occupation a été de 78,4 % pour le mois de février, et ce, pour l'ensemble du réseau d'Air Canada et de Jazz, contre 79,6 % en février 2009. Le plus important transporteur au pays a comptabilisé une augmentation de 5,5 % de son trafic réseau, plus que contrebalancée toutefois par une hausse de 7,1 % de sa capacité.

Pour Calin Rovinescu, président et chef de la direction, «comme nous l'avions prévu, le coefficient d'occupation intérieur de ce mois reflète l'augmentation de la capacité ainsi que les répercussions du trafic unidirectionnel vers la fin de février associé aux Jeux olympiques à Vancouver, notre deuxième plaque tournante en importance après Toronto en matière de trafic.»

Au cumul, après les deux premiers mois, la hausse du trafic de passagers atteint 4,7 %, combinée à une augmentation de la capacité de 6 %, pour un coefficient d'occupation de 78,4 %. Un seul recul de trafic a été observé, soit sur le réseau intérieur (-0,6 %). À l'opposé, sur les routes transpacifiques, la progression sur deux mois atteint les 20 %.

Chez WestJet, le trafic de passagers a progressé de 9 % le mois dernier par rapport à février 2009. Dans l'intervalle, sa capacité a augmenté de 9,3 %. Ce faisant, son coefficient d'occupation s'est établi à 82,5 %, soit sensiblement le même qu'il y a un an.

«Bien que notre premier trimestre soit habituellement une période plus tranquille en ce qui concerne les voyages au pays, le fait d'avoir dirigé la majorité de notre nouvelle capacité vers nos activités internationales croissantes nous permet de compenser partiellement cette caractéristique saisonnière», a déclaré le président et chef de la direction de WestJet, Sean Durfy, dans un communiqué. Il a, dans la foulée, dit observer des «signes d'une légère, quoique lente, amélioration de la demande».

***

Avec La Presse canadienne