États-Unis - La crise chez Toyota et les tempêtes de neige ont fait stagner les ventes de voitures

Detroit et Washington — Les ventes de voitures neuves ont subi un coup d'arrêt aux États-Unis au mois de février, en raison à la fois du rappel massif de véhicules lancé par Toyota et des tempêtes de neige qui ont frappé le pays le mois dernier.

En rythme annualisé et sur la base de données ajustées, les nouvelles immatriculations ressortent à près de 10,5 millions d'unités en février, contre un niveau de 10,8 millions en janvier.

Malgré les performances commerciales mitigées du mois de février, Mike DiGiovanni, spécialiste de l'analyse de ventes chez le constructeur américain, a déclaré que le marché automobile américain était bien sur la voie de la reprise avec des ventes totales sur l'ensemble de 2010 vues à entre 11,5 et 12 millions d'unités.

L'industrie automobile américaine se remet tout doucement de l'une des pires crises de son histoire, notamment caractérisée par un bref dépôt de bilan aussi bien de General Motors que de Chrysler.


Progrès chez GM

GM a vu ses ventes progresser de près de 12 % le mois dernier, à la faveur d'un doublement de ses livraisons à des gestionnaires de flottes de véhicules et une demande soutenue pour certains de ses nouveaux modèles comme la Chevrolet Equinox. Les quatre marques phares du groupe — Chevrolet, Buick, GMC et Cadillac — ont enregistré une augmentation de 7 % de leurs ventes par rapport à février 2009, affichant ainsi un cinquième mois consécutif de hausse.

Chrysler a fait état de ven-tes de véhicules neufs quasiment inchangées en février, à 84 449 unités contre 84 050, il y a un an. Le constructeur américain, désormais détenu à 20 % par Fiat, a ajouté qu'à la fin du mois de février, ses stocks avaient baissé de 44 % par rapport à février 2009, à 197 080 unités.

À l'issue du premier mois complet consécutif à son rappel portant sur quelque 8,5 millions de véhicules à travers le monde, Toyota a fait état d'une chute de 8,7 % de ses ventes en février sur un an aux États-Unis. Le constructeur japonais a toutefois assuré ne pas avoir constaté de pertes massives de clients à la suite ce rappel.

Toyota, premier constructeur mondial, est pourtant l'un des rares groupes à subir une baisse de ses ventes en février, puisque ses concurrents japonais ont enregistré une amélioration de leurs performances commerciales, avec +29 % pour Nissan et +12% pour Honda.


Ford, grand gagnant

Ford paraît être le grand gagnant du mois de février, avec un bond de 43 % de ses ventes et l'annonce d'une hausse de ses objectifs de production pour le deuxième trimestre en Amérique du Nord. Le groupe, seul constructeur américain à avoir évité la faillite en 2009, annonce 137 644 véhicules vendus le mois dernier sous les marques Ford, Lincoln et Mercury, soit 43 % de plus qu'il y a un an.

Ford est le constructeur qui a vendu le plus de modèles le mois dernier aux États-Unis, ce qui est une première depuis 1998.