Les ventes de Toyota montent en flèche au Canada

Toronto — Les ventes canadiennes de Toyota ont augmenté de 25 % en février par rapport au même mois il y a un an, ce qui laisse entendre que le rappel massif de véhicules ayant eu lieu dans le monde entier n'a pas affecté de façon significative la popularité de la marque au pays.

Le constructeur a annoncé hier avoir vendu 12 693 véhicules au Canada le mois dernier, incluant 902 unités de sa marque de luxe Lexus. Les ventes de Lexus ont grimpé de 26,2 % et permis à la marque d'enregistrer son meilleur mois de février à jamais, tandis que celles de Toyota ont progressé de 25,2 %.

À titre de comparaison, les ventes américaines de Toyota ont chuté de 9 % le mois dernier. Plusieurs des modèles qui ont été impliqués dans le rappel de 270 000 véhicules au Canada en raison d'un problème de blocage de la pédale d'accélération — incluant les Corolla, Matrix et RAV4 — ont connu leurs ventes les plus élevées pour un mois de février. La voiture hybride Prius, qui a fait l'objet d'un rappel distinct en raison de freins défectueux, a également établi un record pour la période.

«Nous remercions nos clients pour la confiance qu'ils continuent de manifester envers les véhicules Toyota — des véhicules qui sont fiables, sécuritaires et éconergétiques», a affirmé le président de Toyota Canada, Yoichi Tomihara.

La société japonaise a procédé au rappel de 8,5 millions de véhicules dans le monde entier, ces derniers mois, en raison de problèmes de sécurité impliquant les pédales d'accélération, les tapis de plancher et les freins, dont certains ont été associés à des accidents mortels.

Dans l'ensemble, les ventes canadiennes de véhicules ont augmenté de 24,9 % en février, à 100 243 unités, selon des données compilées par DesRosiers Automotive Consultants. Ce résultat reflète en partie la faiblesse du marché l'an dernier, alors que la récession était à son plus fort.

L'analyste Dennis DesRosiers a affirmé hier qu'il était «difficile d'expliquer» l'importance des ventes de Toyota. «Le consommateur semble leur accorder le bénéfice du doute, du moins pour le moment», a-t-il observé dans un commentaire écrit.

Par ailleurs, Ford Canada a devancé le constructeur américain rival General Motors au sommet des ventes canadiennes du mois dernier, ayant occupé 16,2 % du marché. Les ventes de l'entreprise ont grimpé de 51 % d'une année à l'autre, à 17 910 véhicules. Elles se sont ainsi améliorées pour un neuvième mois consécutif, et la part du marché canadien de l'entreprise, pour un 16e mois de suite.

GM se retrouve au deuxième rang en ce qui a trait aux parts de marché, ayant écoulé 13 846 véhicules au pays le mois dernier, en hausse de 21,7 pour cent par rapport à février 2008.