Air Canada se sépare de 1010 employés

Air Canada se séparera de plus de 1000 machinistes employés par la firme d'entretien aéronautique Aveos à Montréal, à Winnipeg et à Vancouver.

Ces mesures, qui entreront en vigueur en avril et en juin, comprennent 195 postes supprimés définitivement et 815 autres de manière temporaire.

Les machinistes, des employés syndiqués, subissent les répercussions de la baisse de la demande pour l'entretien lourd des avions A319 et A320 d'Air Canada.

Des mesures d'atténuation ont permis de réduire le nombre d'emplois permanents supprimés, mais elles ont en revanche fait augmenter le nombre de travailleurs qui seront sans travail durant plusieurs mois cette année.

La première vague de mises à pied touchera quelque 470 personnes, la seconde, en juin, 540 autres.

Environ 445 personnes seront mises à pied à Montréal, 345 à Winnipeg et 220 à Vancouver.

Certains des machinistes mis à pied pourraient être de retour au travail dès juillet, lorsque la cadence du travail reprendra, a indiqué un porte-parole d'Aveos, Michael Kun.

«Nous les rappellerons à l'intérieur de huit mois à partir de juillet», a-t-il précisé.

Fred Hospes, un représentant de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aérospatiale (AIMTA), a accusé le transporteur aérien d'avoir négocié durant des mois de mauvaise foi pour réduire le nombre de mises à pied.

Selon lui, Air Canada a refusé un programme de travail partagé financé par l'assurance-emploi, après avoir demandé que le syndicat annule les mesures d'atténuation qui avaient été négociées auparavant.

«Cette tactique de négociation contraire à l'éthique a simplement été demandée parce qu'Air Canada n'est pas prête à administrer le programme de travail partagé de l'assurance-emploi», a déclaré par voie de communiqué M. Hospes.

«Ce programme aurait atténué le coup subi par nos membres, mais la compagnie s'en fiche, tout simplement.»

Air Canada n'a pas voulu discuter davantage des mesures d'atténuation, mais a dit que deux des trois programmes étaient prévus dans la convention collective des machinistes.

En décembre, l'AIMTA avait averti que beaucoup de mises à pied seraient effectuées en 2010.

De son côté, Aveos a assuré ne pas envisager de faire l'entretien des aéronefs d'Air Canada dans ses installations au Salvador.

L'entreprise, anciennement Services techniques Air Canada, a été fondée en 2007.

L'AIMTA représente environ 3250 employés d'Aveos. Comptant plus de 11 000 membres, il s'agit du plus important syndicat présent chez Air Canada.