Intrawest s'entend avec ses créanciers in extremis

Intrawest exploite la station de ski Mont-Tremblant depuis son acquisition en 1991.
Photo: Denis Méthot Intrawest exploite la station de ski Mont-Tremblant depuis son acquisition en 1991.

Deux sources médiatiques ont soutenu hier que l'actionnaire de contrôle d'Intrawest avait conclu une entente de dernière minute permettant d'éviter la mise aux enchères des éléments d'actif. L'entente prévoit un refinancement d'une dette de 1,2 milliard $US et une injection de fonds propres de 150 millions.

Selon la version électronique du Wall Street Journal et l'agence Bloomberg, Intrawest, propriétaire de nombreux biens, dont les stations de ski Whistler Blackcomb et Mont-Tremblant, a pu éviter son démantèlement, prévu hier sous la forme d'une mise aux enchères de ses éléments d'actif devant se dérouler au lendemain de la clôture des Jeux olympiques. Citant une source à qui ce type de dossier est familier, les médias ont souligné que l'entente portait sur un refinancement d'une dette de 1,2 milliard $US en deux tranches. L'échéancier de remboursement serait reporté de quatre ans et le loyer de l'argent versé serait augmenté. L'actionnaire principal, Fortress Investment Group, injecterait également 150 millions dans le capital action d'Intrawest pour conserver le contrôle de l'entreprise.

Fortress avait acheté Intrawest en 2006 au prix de 2,8 milliards dans le cadre d'une acquisition par endettement réalisée alors que les valeurs immobilières atteignaient leur sommet. Après un défaut de paiement en décembre d'un versement de quelque 500 millions, les créanciers avaient ordonné la tenue d'enchères visant la vente des éléments d'actif d'Intrawest. Un avis public annonçant la procédure de liquidation de l'entreprise avait été publié dans les journaux. Une première date, le 19 février, a été repoussée à deux reprises.

Selon les modalités de l'entente, la dette de 1,2 milliard renfermerait une partie principale de 800 millions et une portion mezzanine de 400 millions. La portion principale comporterait un taux d'intérêt de 10 % et la seconde, qui se veut subordonnée à la première, commanderait un loyer de 17 %.

Intrawest a récemment cédé plusieurs de ses actifs secondaires, dont le centre de villégiature Sandestin Golf and Beach Resort, en Floride, Squaw Valley, une station de ski située en Californie, et le centre de villégiature de Panaroma Mountain à Invermere, en Colombie-Britannique. En novembre, l'entreprise de Vancouver avait cédé le centre de Copper Mountain, au Colorado.

Ses joyaux restants sont le centre de villégiature de Vancouver Whistler Blackomb, qui vient de recevoir une attention internationale avec la tenue des Jeux olympiques d'hiver. Ce centre est évalué à 500 millions et a déjà attiré une manifestation d'intérêt de la part de son principal concurrent, Vail Resorts. Au Québec Intrawest exploite la station de ski Mont-Tremblant depuis son acquisition, en 1991.

Ce dossier de restructuration avait ceci de particulier que l'un des créanciers d'Intrawest, la banque d'affaires Lehman Brothers, est en faillite.

***

Avec La Presse canadienne