Des compteurs d'électricité dernier cri dans tout le Québec

Hydro-Québec se lance dans une opération d'envergure: remplacer les 3,6 millions de compteurs d'électricité de la province par des modèles dernier cri qui pourront être relevés à distance.

La société d'État vient de déposer une demande auprès de la Régie de l'énergie afin d'obtenir l'autorisation de dépenser 42 millions, en 2010 et en 2011, pour des travaux préliminaires. Si tout va comme prévu, les remplacements débuteront en 2012 et s'étaleront sur cinq ans.

La plupart des compteurs actuellement en service au Québec sont électromécaniques, une technologie vieillissante qui ne permet pas, de façon générale, la relève à distance. Des employés d'Hydro doivent donc se rendre périodiquement chez les clients pour noter leur consommation d'électricité.

Dans le document déposé à la Régie, Hydro-Québec précise que plus de 40 % des compteurs en place excèdent leur «durée de vie comptable de 25 ans».

Un porte-parole de la société d'État, Guy Litalien, a toutefois assuré hier que les clients n'avaient rien à craindre quant à la précision des appareils actuels.

Avant de procéder au remplacement massif des compteurs, Hydro compte réaliser des projets pilotes, tant dans des zones urbaines que rurales, afin de tester les nouveaux appareils. On ne sait pas combien de clients seront visés par ces essais. «On ne veut pas se tromper, a déclaré M. Litalien au cours d'un entretien téléphonique. [...] C'est un projet important.»

Hydro-Québec n'a pas encore choisi le fournisseur, ni même la technologie précise, des futurs compteurs. Des appels d'offres seront lancés. Le coût total du projet reste inconnu, mais il pourrait atteindre près d'un milliard de dollars. Hydro ne facturera pas directement ses clients pour les remplacements.

Employés touchés?

La société d'État n'a pas encore établi l'impact que le projet aura sur les quelque 450 postes de préposés à la relève des compteurs. «Hydro-Québec a toujours respecté ses conventions collectives et elle continuera de le faire, y compris pour ce projet d'innovation technologique», a soutenu Guy Litalien en précisant que si besoin est, Hydro «évaluera avec ses syndicats toutes les avenues possibles de relocalisation ou d'affectation à d'autres postes».

Certains modèles de compteurs évolués permettent aux usagers de connaître leur consommation d'heure en heure et aux exploitants d'un réseau de moduler le prix de chaque kilowattheure en fonction de son coût de production (plus élevé pendant les périodes de pointe).

Grâce à de tels compteurs, Hydro-Québec mène actuellement un projet pilote de tarification modulée, «Heure juste», dans quatre villes: Saint-Jean-sur-Richelieu, Sept-Îles, Val-d'Or et Trois-Rivières.

En Ontario, il est prévu que tous les foyers de la province seront équipés d'un compteur intelligent d'ici la fin de l'année. La société Hydro One en a déjà installé chez un million de ses 1,2 million de clients.
5 commentaires
  • Claude Kamps - Inscrit 27 février 2010 06 h 04

    Une autree source de commandite inutile actuellement

    Quel paradoxe, on est en plein chômage, les taxes ne suffisent pas a combler le déficit et les gens sont endettés par dessus la tête et on parvient à faire une demande de 1 milliard minimum pour remplacer des compteurs qui fonctionnent par d'autre qui fonctionnent.... Répartie sur quelques années, mais à tout de même payer par le petit taxé du bout de la chaine... En plus des bonus des déjà très bien payer...

    Je soupçonne quelques enveloppes brunes par semaine....

  • SylPer - Inscrit 27 février 2010 10 h 09

    Enfin de l'efficacité

    Depuis le temps que je dois compléter le carton permettant la facturation, carton laissé par le représentant de H-Q qui est passé alors que j'étais au travail...
    Que de coûts inutiles (quand on prends en compte la rémunération et les avantages sociaux astronomiques de ces employés) pour une démarche tellement simple à faire avec la technologie actuelle.
    Quand on pense aux vaches sacrées, celle-ci en est une drôlement dispendieuse!
    Imaginez la rentabilité supplémentaire d'H-Q si tous les aspects de cette entreprise étaient ré-évalués de la même manière? A un moment où l'on devra faire des choix éclarirés de gestion publique!

  • Dominic Pageau - Inscrit 27 février 2010 12 h 00

    Très très mauvaise nouvelle

    Hydro va en profiter pour charger en fonction de l'heure de consommation.

    Aucun gain pour personner, sauf les vendeurs de compteurs.

    Augmentation des tarifs à venir.

    Pourtant Hydro est très rentable, mais ce n'est pas assez, cette compagnie de merde agi exactement comme le privé.

  • Serge Paul - Inscrit 27 février 2010 19 h 35

    Pensez-vous vous à nous?

    Nouveau compteur, à priori je n'ai rien contre. Mais Comment savoir que le tout va être fait de façon efficace et surtout en pensant à nous les consommateurs, on dit qu'ils sont à la fin de leur vie comptable et je dis pis après, sont-ils encore bon? Sauverons nous de l'argent? Dépenser pour dépenser j'en ai assez, si on peux y trouver notre compte je dis bravo, mais je dis aussi prouver le moi. Àprès tout, Hydro, nous appartient et nous en sommes les plus gros consommateurs n'est-ce pas? Je crois me rappeler qu'hydro dans ces objections pour nous permettre a nous 'propriétaire et consommateur' de pouvoir connecter nos propres génératrice (Éolienne, panneaux solaire ou autres), était du a un problème relier au compteur. Est-ce que les nouveaux compteurs vont nous permettre de faire ces connections? Sinon on devrait y pensé, et si ça devient intéressant pour nous consommateur pourquoi pas nous demander d'en payer une partie? Par contre si ce n'est pas le cas, je crois que nous devrions y penser encore de plus belle. Pour finir les chiffres qui nous seront présenter seront crédible? est-ce que quelqu'un mettra son nom et peut-être son salaire en jeux? Si personne ne peux faire ça je ni crois pas.

  • Paul Racicot - Inscrit 28 février 2010 15 h 03

    Une question fort pertinente...

    ...énoncée par Serge Paul (Abonné) : «Pour finir, les chiffres qui nous seront présentés seront-ils crédibles?» Car quel est le rapport coûts/bénéfices de ce projet d'implantation de nouveaux compteurs? Les consommateurs et payeurs de taxes et impôts y gagneront-ils au change? La Régie de l'énergie vérifiera-t-elle l'exactitude des chiffres soumis par Hydro-Québec?