Cascades a enregistré un bénéfice d'exploitation record en 2009

Le président et chef de la direction de Cascades, Alain Lemaire, a prévenu que le début de l’année 2010 allait être difficile pour l’entreprise.
Photo: Cascades Le président et chef de la direction de Cascades, Alain Lemaire, a prévenu que le début de l’année 2010 allait être difficile pour l’entreprise.

Le fabricant de produits de papier recyclé Cascades a enregistré un bénéfice d'exploitation record en 2009, mais a prévenu hier que sa rentabilité allait souffrir à court terme. Au cours de l'exercice qui a pris fin le 31 décembre, Cascades a dégagé un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 465 millions, en hausse de 152 % par rapport à 2008, si l'on exclut les éléments exceptionnels.

Au quatrième trimestre, l'entreprise de Kingsey Falls a toutefois inscrit une perte nette de 41 millions (42 ¢ par action), deux fois plus importante que celle de 18 millions (19 ¢ par action) enregistrée un an plus tôt.

Les résultats trimestriels ont été plombés par une perte de valeur de 42 millions, dont une part de 37 millions est liée à l'usine de pâte Fjordcell de Saguenay, fermée depuis 2006, une perte de change de 37 millions et une perte de 17 millions découlant du refinancement de la dette à long terme.

En raison de la baisse des prix de vente et de l'appréciation du dollar canadien — et malgré une augmentation de 4,5 % des expéditions —, le chiffre d'affaires trimestriel a chuté de 7 % pour atteindre 952 millions.

Au cours du trimestre, Cascades a tout de même réussi à améliorer son bénéfice net hors éléments exceptionnels, qui est passé de 18 millions en 2008 à 26 millions en 2009.

Pour l'ensemble de l'année, le bénéfice net a atteint 60 millions (61 ¢ par action), comparativement à la perte nette de 54 millions (55 ¢ par action) en 2008.

Les ventes ont totalisé 3,88 milliards en 2009, en baisse de 3 % par rapport à 2008.

«L'année 2009 a été une année exceptionnelle pour Cascades», s'est félicité le président et chef de la direction de l'entreprise, Alain Lemaire. «Malgré un environnement économique difficile, qui a conduit à une baisse de nos expéditions [annuelles] totales et au repli de nos prix de vente, nos résultats se sont continuellement améliorés, a-t-il ajouté. [...] La faiblesse du dollar canadien et de nos coûts variables au cours de la première moitié de l'année expliquent en partie les résultats obtenus, tout comme la bonne performance des actifs de carton plat, la croissance rapide de la demande pour nos produits verts et un meilleur contrôle de nos coûts.»

La compagnie prévoit cependant un début d'année 2010 difficile. «Nous prévoyons bénéficier de l'amélioration continue de la demande et de l'entrée en vigueur d'augmentations de prix de vente dans la majorité de nos secteurs, a affirmé M. Lemaire. Nous anticipons toutefois une certaine pression sur notre rentabilité à court terme en raison de la hausse significative des coûts de la fibre recyclée.»

Déjà présent dans le marché des marques maison des détaillants, Cascades vient de lancer ses produits de papiers tissu sous son propre nom aux États-Unis, notamment dans les pharmacies Walgreens. Les dirigeants de l'entreprise espèrent prendre encore plus de place sur les tablettes des magasins américains à l'automne.