Les primes aux employés de Wall Street ont été plus généreuses en 2009

New York — L'enveloppe des primes de performance versées aux employés de Wall Street a été largement repartie à la hausse l'an dernier, avec une hausse globale de 17 % se traduisant par une augmentation moyenne de 25 % par bénéficiaire, selon le trésorier de l'État de New York.

Au total, 20,3 milliards de dollars ont ainsi été distribués, contre 17,4 milliards un an plus tôt. Les bénéficiaires ont reçu en moyenne 123 850 $US, contre 99 200 $US un an plus tôt.

«Pour la plupart des Américains, ces énormes primes sont une pilule amère difficile à avaler», a souligné le trésorier Thomas DiNapoli, cité dans un communiqué. «Ce sont les contribuables qui les ont sauvés, et maintenant, ils recommencent à gagner de l'argent alors que beaucoup de familles new-yorkaises ont encore du mal à joindre les deux bouts», a-t-il ajouté.

M. DiNapoli a souligné que ces chiffres, qui concernent strictement les primes versées dans la ville de New York, restaient inférieurs au record de 2006 — une enveloppe globale de 34,3 milliards et une prime moyenne de 191 360 $US.

Il a aussi indiqué que la politique de rémunération privilégiait aujourd'hui l'octroi d'actions en différé, surtout pour les équipes dirigeantes, ce qui complique le calcul du total des primes versées et les comparaisons.

En 2008, l'enveloppe globale des primes s'était repliée de 47 % et le montant moyen des primes individuelles avait chuté de 44 %.