Loto-Québec réduit les heures d'ouverture au Casino de Mont-Tremblant

Mont-Tremblant — Les affaires ne tournent pas aussi rondement que le voudrait Loto-Québec au Casino de Mont-Tremblant. La société d'État, qui blâme le contexte économique difficile, a donc décidé d'apporter des correctifs, notamment en diminuant les heures d'ouverture.

Avec des revenus de 15,5 millions lors de ses six premiers mois, le Casino de Mont-Tremblant, qui a ouvert ses portes en juin dernier, «accuse un retard par rapport aux prévisions», d'après un rapport que Loto-Québec a rendu public vendredi dernier. Il n'a pas été possible de connaître l'ampleur de ce retard.

Quoi qu'il en soit, il semble suffisamment important pour que le croupier de l'État québécois décide d'ajuster sa stratégie d'affaires. «Le Casino de Mont-Tremblant est là pour rester», a cependant répété plusieurs fois en entrevue Marie-Claude Rivet, porte-parole de Loto-Québec.

Le Casino de Mont-Tremblant réduira ainsi ses heures d'ouverture durant les périodes les moins achalandées: 12 heures par semaine seront retranchées, comme ce fut le cas au Casino de Charlevoix. Ce dernier, à titre comparatif, a engrangé des revenus de 45,3 millions au cours des trois premiers trimestres de l'exercice 2009-2010. Cela revient à une moyenne de 5 millions par mois pour Charlevoix, contre 2,6 millions pour Mont-Tremblant.

«Il y a des périodes creuses, on le constate, a souligné Mme Rivet. Et tant qu'à opérer pendant ces heures-là et à avoir du personnel qui se cherche de l'ouvrage, on préfère réduire les heures d'ouverture.» Cette diminution signifie forcément que les employés devront se partager un nombre réduit d'heures de travail. La porte-parole de la société d'État n'était cependant pas en mesure de préciser si des emplois vont assurément disparaître. «Notre objectif est de minimiser les impacts négatifs», a-t-elle dit.

Des discussions devaient débuter hier avec le syndicat pour examiner différents scénarios.

Plus de 500 000 visiteurs se sont pointés au Casino de Mont-Tremblant depuis son ouverture, il y a huit mois. «C'est une performance qui se compare à ce qu'on a vu à l'établissement de Charlevoix quand il a ouvert ses portes», a indiqué Mme Rivet.