Achat local par Hydro - Les Métallos insistent

Le Syndicat des Métallos a maintenu la pression hier, souhaitant voir le gouvernement exhorter Hydro-Québec à acheter localement. Plus d'une centaine de travailleurs du câble ont manifesté hier devant l'Assemblée nationale à Québec. Ils ont déposé une pétition de quelque 6700 signatures pour inciter la société d'État à privilégier l'achat de câbles électriques faits au Québec. Les députés présents ont adopté une motion d'appui à leur démarche.

«L'achat de câbles québécois est en chute libre: 69 % des câbles utilisés en 2009 ont été fabriqués au Québec contre une moyenne de 90 % au cours des quatre années précédentes», a dénoncé le directeur du Syndicat des Métallos, Daniel Roy.

M. Roy a rappelé que Nexans a fermé les portes de son usine de Québec en avril 2009, ce qui n'a pas empêché Hydro-Québec de lui confier des contrats de près de 4 millions pour son usine ontarienne. Prysmian a annoncé la fermeture définitive de son usine de Saint-Jean en avril prochain, à la suite d'une grève qui a cours depuis près d'un an.

«Peu regardante, Hydro-Québec s'apprête à certifier les usines de Caroline du Sud et de l'Ontario pour faire le même travail. Déjà, des contrats de plus de 5 millions ont été confiés à ces deux usines pendant la grève.»