Le bulletin de fin d'année des constructeurs automobiles

Encore une rétrospective?!? Oui et non. C'est le temps du bulletin annuel des constructeurs automobiles, un exercice d'autant plus pertinent que les salons de Detroit et de Montréal se mettent en branle la semaine prochaine. Voici donc le bilan, après cette année 2009 qui passera à l'histoire comme l'annus horribilis de cette industrie, durement frappée par le séisme de la crise économique mondiale.

En hausse

CHRYSLER
L'an dernier, Chrysler était le dernier de classe avec une note de 4/10, en raison de ses déboires et de la pauvreté de sa gamme de modèles. De ce côté, ça ne s'est pas encore amélioré, mais plusieurs modèles sont en gestation. Le plus important, cependant, c'est le sauvetage de la marque par Fiat, qui vient redonner espoir. Mais la tâche sera colossale, d'autant plus que ce constructeur italien n'a pas la meilleure des réputations lui non plus. Deux négatifs feront-ils un positif? Réponse dans les prochains mois.
Note: 5/10

FORD
Le malheur des uns fait le bonheur des autres... Ford a profité de l'effondrement de GM et de Chrysler, c'est vrai; mais une saine gestion, une gamme de modèles concurrentielle et une fiabilité désormais comparable à celle des marques japonaises sont les principaux éléments du renouveau de la marque de Dearborn. Le vent va continuer de souffler dans cette direction, avec l'arrivée cet été de la prometteuse Fiesta, première sous-compacte de la gamme depuis des lunes (qui se souvient des Festiva et Aspire?).
Note: 9/10

HYUNDAI
Il y a 25 ans, on riait des Hyundai; plus maintenant. Des publications spécialisées (et crédibles) comme Consumer Report's et Protégez-vous recommandent désormais les voitures coréennes, dont la qualité globale et la fiabilité les rapprochent de plus en plus des japonaises. Voilà le genre de redressement qui devrait inspirer GM et Chrysler!
Note: 8/10

VOLKSWAGEN
La fiabilité a longtemps été la bête noire des Volkswagen. La situation semble cependant s'améliorer: le réputé magazine Consumer Report's continue de recommander la Rabbit, la GTI et la Jetta. Les Golf City et Jetta City, des exclusivités canadiennes, permettent par ailleurs à ce constructeur d'offrir des modèles à prix concurrentiels. À l'échelle mondiale, le groupe Volkswagen, qui vient d'acquérir Porsche, ambitionne de devenir le numéro 1 mondial et livre déjà une chaude lutte à Toyota.
Note : 7/10


En baisse

JAGUAR
Voilà une marque qui semble avoir abandonné le marché canadien et, surtout, québécois. Elle pourrait disparaître demain et personne ne s'en rendrait compte, tant ses ventes et sa présence sont confidentielles au Québec. Cette marque au passé glorieux est à la croisée des chemins et il lui reste des croûtes à manger avant de constituer une menace pour Audi, BMW et Mercedes.
Note : 5/10

PORSCHE
Même si la gamme est meilleure et plus complète que jamais, l'année 2009 a été difficile pour Porsche. Outre la crise économique, ce sont des histoires de guerre de pouvoir, sur fond de vieilles rivalités familiales, qui ont retenu l'attention, plus que la nouvelle Panamera, première berline 4 portes de l'histoire de cette marque. Hier encore si fière de son indépendance, la prestigieuse firme allemande fait maintenant partie intégrante de l'empire Volkswagen. Le temps dira si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle.
Note: 7,5/10

SUBARU
Voilà une marque qui est en train de perdre son identité, sa personnalité. Les nouvelles Legacy et Outback se sont embourgeoisées au point de devenir aussi ennuyeuses que des Toyota. Ah, tiens, quel hasard, ce constructeur détient justement des actions de Subaru... Heureusement, elles sont plus raffinées que jamais; plus cossues, aussi. Et toujours fiables.
Note: 8/10

VOLVO
Naguère une marque à la réputation enviable, Volvo est en train de s'enfoncer. Elle ne peut plus jouer la carte de la vertu, car elle offre désormais des véhicules à moteur V8, en plus d'avoir succombé à la mode des VUS. Fiabilité et qualité du service après-vente sont très variables, selon le modèle et le concessionnaire. Et les ventes fondent... Le rachat de Volvo par un constructeur chinois (Geely) ne fera rien, à court terme, pour redorer le blason de la marque suédoise.
Note: 4/10

Stable

AUDI
Statu quo pour la marque aux anneaux, qui poursuit sur sa lancée. Malgré un contexte difficile, la firme d'Ingolstadt trône au sommet des constructeurs germaniques avec une gamme variée, une image technique très forte et une fiabilité globalement supérieure à celle des éternels rivaux de Munich (BMW) et Stuttgart (Mercedes).
Note: 9/10

BMW
La firme bavaroise se porte également très bien. Gamme de modèles étoffée, fiabilité en progrès et image de marque toujours aussi forte, basée sur le dynamisme de ses véhicules. Au Québec, les concessionnaires BMW devront cependant améliorer leur service après-vente, très variable d'un établissement à l'autre.
Note: 8/10

GENERAL MOTORS
La bonne nouvelle pour GM et Chrysler, c'est que 2010 pourra difficilement être pire que 2009... Il y a cependant une longue tradition d'autosabotage chez ce constructeur, expert pour se tirer dans le pied. Côté modèles, l'heure est à l'optimisme, avec l'arrivée imminente de nouveautés prometteuses, comme la compacte Cruze, et d'autres modèles récents encensés par la critique (Chevrolet Malibu et Equinox, Buick LaCrosse). Mais il semble y avoir beaucoup de confusion au sein de l'état-major, comme en font foi la gestion catastrophique des dossiers Opel et Saab ainsi que le congédiement brutal du PDG, Fritz Henderson. Plus ça change, plus c'est pareil...
Note: 6/10

HONDA
Désormais conçues et construites en Amérique, pour la plupart, les Honda se sont assagies. Ce qu'elles ont perdu en dynamisme, elles l'ont gagné en confort et en insonorisation, pour le plus grand bonheur de la douillette clientèle américaine. Ce constructeur mériterait une note parfaite, si ce n'était du design de ses véhicules, qui va du banal à l'horrible (l'Acura TL ressemble à une Pontiac...). Heureusement, la qualité globale des Honda et Acura demeure exemplaire.
Note: 9/10

KIA
Kia et Hyundai, c'est bonnet blanc, blanc bonnet. Depuis le rachat de la première par la deuxième, il y a une dizaine d'années, les Kia sont devenues des Hyundai recarrossées. Comme celles-ci, leur fiabilité n'a cessé de s'améliorer et elles sont protégées par une garantie de base de cinq ans. Mais les premières Kia vendues au Québec, conçues sous l'ancien régime, ont laissé de douloureux souvenirs à leurs propriétaires. Cette marque coréenne doit donc, comme Hyundai l'a fait, se bâtir une crédibilité.
Note: 7/10

LAND ROVER
La célèbre marque de véhicules tout-terrain britannique est passée sous le contrôle de Tata, en même temps que Jaguar. Land Rover doit cependant faire face à deux problèmes de taille: une reprise économique timide et la perte d'intérêt pour les VUS. Pour couronner le tout, cette marque souffre d'une piètre réputation au chapitre de la fiabilité.
Note : 4/10

MAZDA
Au Québec, la Mazda3 dispute le titre de voiture la plus vendue à la Honda Civic et elle a passé avec succès le test de la première refonte, les ventes n'ayant connu aucun fléchissement. La Mazda6 a été renouvelée elle aussi et elle se distingue de ses sages rivales asiatiques par une conduite plus affirmée. Les Mazda ont cependant la fâcheuse habitude de consommer plus d'essence que les Honda et Toyota. Elles sont cependant aussi fiables.
Note: 8/10

MERCEDES
Saluons les progrès de Mercedes, dont les problèmes de fiabilité ont entaché la réputation au cours de la dernière décennie. Il reste cependant beaucoup à faire, notamment au chapitre du service après-vente. À éviter: la Smart, un des pires achats qui soient. Peu confortable, peu pratique et trop chère.
Note: 6/10

MITSUBISHI
Lentement mais sûrement, cette marque japonaise fait sa place sur le marché canadien. Les Mitsubishi sont solides, fiables et protégées par une des meilleures garanties de l'industrie. Mais sa gamme ne comprend que trois modèles, ce qui est un peu mince; il manque une berline intermédiaire et il n'y a toujours pas de sous-compacte.
Note: 7/10

NISSAN
Nissan demeure une marque recommandée, avec une gamme complète et des véhicules fiables. La note pourrait être encore plus élevée si ce n'était de la finition, qui demeure le maillon faible de la marque depuis son rachat par Renault. Les sportives GT-R et 370Z rehaussent par ailleurs l'image de ce constructeur.
Note: 8/10

SUZUKI
Les petits utilitaires de la marque ont gagné leurs galons en raison de leur solidité et de leur fiabilité, en plus de se raffiner ces dernières années. Avec la SX4, Suzuki pourrait avoir trouvé la formule gagnante pour réussir à s'imposer dans le créneau des petites voitures. Ce constructeur va aussi tenter une percée en 2010 dans le créneau des berlines intermédiaires, avec la nouvelle Kizashi, dont on dit beaucoup de bien.
Note: 8/10

TOYOTA
Les Toyota jouissent d'une solide réputation, mais elles ne sont pas parfaites. On leur reproche souvent d'être ennuyantes à conduire, ce qui est à tout à fait subjectif; mais il y a des faits incontestables, tels une baisse de la qualité de construction de certains modèles et un service à la clientèle très variable d'un concessionnaire à l'autre. De plus, la légendaire fiabilité des véhicules de la marque a connu des ratés ces dernières années, comme en témoignent des campagnes de rappel. Être le premier constructeur mondial est une chose; le rester en est une autre. Parlez-en à GM...
Note: 7/10
1 commentaire
  • Daniel Vézina - Inscrit 4 janvier 2010 07 h 51

    Et Lexus...?

    Vous avez effleurez Acura sous Honda, mais pas un seul mot sur Lexus.

    Malgré la baisse de qualité chez Toyota, je ne crois pas que ce soit correct de laisser filtrer par ricochet la même chose pour Lexus, qui a une réputation presque sans faille...