Marchés boursiers - Toronto glisse

La Bourse de Toronto a clôturé légèrement dans le rouge, hier, la faiblesse des métaux de base et des matériaux ayant pesé plus lourd que l'amélioration du cours de l'or.

L'indice composé S&P/TSX a reculé de 9,66 points, à 11 463,40 points, au terme d'une séance volatile qui l'a vu passer en territoire négatif dans la dernière heure de transactions. Le dollar canadien a avancé de 38 centièmes, à 93,81 ¢US.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 20,63 points, à 10 328,89 points, tandis que l'indice composé Nasdaq a pris 31,64 points, à 2211,69 points, et que l'indice élargi S&P 500 a gagné 6,31 points, à 1102,39 points.

La Bourse de New York se prépare à une semaine écourtée en raison des fêtes de Noël, pendant laquelle elle va surtout tenter de continuer à s'accrocher à ses gains accumulés depuis neuf mois. «On a eu une très bonne année, et un formidable rebond depuis mars», observe Todd Leone, de la maison de courtage Cowen. «Le marché est en bonne forme, les gens sont contents, et le marché se maintient», ajoute l'analyste.

Sur la semaine écoulée, l'indice des 30 valeurs vedettes de Wall Street, le Dow Jones, a cédé 1,4 %. Mais il a fini lundi à plus de 10 500 points pour la première fois depuis début octobre 2008, ce qui marque un rebond d'environ 60 % depuis son plancher de mars, avant de se replier. Le Nasdaq, à dominante technologique, a lui progressé de 1 % tandis que l'indice élargi Standard & Poor's a reculé de 0,4 %.

«C'est une semaine typique, calme avant les Fêtes», estime Gina Martin, de Wells Fargo Securities. «Le marché reste stable, et je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit qui le fasse changer de direction avant la fin de l'année.»

La semaine a été marquée par la publication de nombreux indicateurs économiques aux États-Unis, dans l'ensemble positifs. La banque centrale américaine s'est montrée en outre plus optimiste sur la conjoncture, notant que la dégradation du marché de l'emploi s'atténuait. Mais ces bonnes nouvelles, ajoutées aux inquiétudes entourant l'endettement de la Grèce, ont fait bondir le dollar face à l'euro. Or, l'affaiblissement de la monnaie américaine, investissement peu rémunérateur, avait nettement profité aux actions, actifs au rendement plus important. Le retournement de tendance pour le billet vert a donc pesé sur le marché.

Les marchés seront fermés vendredi pour Noël, et Wall Street n'ouvrira jeudi que pour une demi-séance.

À voir en vidéo