Pas de prime pour le p.-d.g. de Morgan Stanley

New York — Le p.-d.g. de la banque d'affaires américaine Morgan Stanley, John Mack, ne touchera pas de bonus en 2009 pour la troisième année de suite étant donné «le contexte sans précédent», a-t-il indiqué dans une lettre à ses employés reçue par l'AFP.

«Chez Morgan Stanley, nous avons conscience du contexte dans lequel nous opérons et des difficultés économiques rencontrées par tant de pays. Vu ce contexte sans précédent et le soutien financier extraordinaire que les gouvernements ont fourni à notre secteur, [...] j'ai recommandé à notre comité de rémunérations la semaine dernière de ne pas m'octroyer de prime de fin d'année», a déclaré M. Mack dans cette lettre.

C'est la troisième année d'affilée que M. Mack décide de ne pas recevoir de prime, a précisé une porte-parole de la banque, ajoutant qu'en tant que patron, M. Mack avait touché toutes ses primes en actions de la banque et non en numéraire.

M. Mack quittera son poste de directeur général à la fin de l'année, le cédant à James Gorman, et demeurera président non exécutif du conseil d'administration. Entré chez Morgan Stanley il y a 37 ans, M. Mack affirme dans sa lettre n'«avoir jamais vu la banque mieux positionnée qu'aujourd'hui».

Les banques sont dans le collimateur du gouvernement et du grand public américains, indignés notamment par le niveau de rémunération des banquiers alors que le taux de chômage atteint 10 % dans le pays.

À voir en vidéo