Intel est poursuivi par les autorités américaines de la concurrence

Intel est accusé d’avoir mené une «campagne systématique» pour éliminer ses rivaux du marché.
Photo: Agence Reuters Joshua Lott Intel est accusé d’avoir mené une «campagne systématique» pour éliminer ses rivaux du marché.

New York — La commission fédérale du commerce américaine (FTC), gardienne du respect des règles de concurrence, a annoncé hier qu'elle poursuivait le numéro un mondial des microprocesseurs, Intel, l'accusant d'avoir mené une «campagne systématique» pour éliminer ses rivaux du marché.

Selon la plainte déposée par la FTC, «les tactiques anticoncurrentielles d'Intel étaient conçues pour freiner des produits concurrents supérieurs qui menaçaient son monopole sur le marché des puces pour les unités centrales» d'ordinateurs. Cette plainte intervient un mois après qu'Intel a soldé à l'amiable, moyennant 1,25 milliard $US, le litige l'opposant à son concurrent AMD.

En mai, Intel avait été condamné à une amende de la Commission européenne de 1,06 milliard d'euros pour abus de position dominante, après neuf ans d'enquête. Enfin, le groupe californien est visé par d'autres poursuites, intentées notamment par le ministère de la Justice de l'État de New York.

Intel a protesté hier contre ces nouvelles poursuites, expliquant qu'il avait tenté de transiger, mais qu'il ne pouvait pas accepter de changer ses pratiques comme cela lui avait été demandé. «Ce dossier aurait pu et aurait dû faire l'objet d'un accord», a indiqué le directeur général d'Intel, Doug Melamed, dans un communiqué.

«Les discussions avaient avancé très loin, mais elles ont échoué quand la FTC a insisté pour des mesures correctives sans précédent [...] qui auraient empêché Intel de conduire ses affaires», a-t-il ajouté, citant notamment des restrictions sur la concurrence légale sur les prix.

Selon M. Melamed, ces poursuites «ne sont explicitement pas fondées sur la jurisprudence, mais visent en fait à imposer de nouvelles règles [...] qui nuiraient aux consommateurs en réduisant l'innovation et en relevant les prix».

À voir en vidéo