Le chômage atteint 8,6 % au Canada

Ottawa — Le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage en octobre au Canada, pour s'établir à 8,6 %.

En dévoilant ces données hier, Statistique Canada a expliqué qu'après deux mois de croissance modérée, l'emploi a fléchi de 43 200 en octobre au pays, exclusivement dans le travail à temps partiel. Le recul s'est surtout manifesté dans les commerces de détail et de gros, dans la catégorie désignée «autres services» et dans les ressources naturelles.

Le recul de 43 200 emplois aurait été encore plus important si 27 500 Canadiens ne se décrivaient pas nouvellement comme «travailleurs autonomes». Cela signifie qu'il y avait dans les faits, en octobre, 70 700 travailleurs de moins — 45 200 de moins dans le secteur privé et 25 600 de moins dans le secteur public.

L'économiste Michael Gregory, de la Banque de Montréal, s'est dit surpris par l'ampleur des pertes d'emplois. Il se demande maintenant si le Canada est véritablement sorti de la récession, dans la foulée non seulement de ces données, mais aussi du fait que le PIB est demeuré stable en juillet avant de reculer légèrement en août. «Techniquement, nous pourrions encore être en récession, a dit M. Gregory. On reste en récession tant qu'il n'y a pas de preuve que nous ne sommes plus en récession.»

Dans un contexte de faiblesse économique, les analystes ne font que peu de cas des gains dans le secteur du travail autonome, attribuant le tout aux Canadiens qui n'ont pas réussi à se trouver d'emploi régulier.

Pour sa part, l'économiste principal de la Banque CIBC, Avery Shenfeld, a souligné que la glissade d'octobre annule essentiellement la progression de 58 000 emplois enregistrée en septembre. «Il se pourrait que la progression précédente n'ait été qu'une anomalie statistique, a-t-il dit. Quand on additionne les trois derniers mois, on remarque une très légère amélioration des embauches, une donnée qui correspond beaucoup plus à la croissance économique timide dont nous avons été témoins.»

Toutes les nouvelles pour octobre ne sont toutefois pas mauvaises. Statistique Canada a précisé que tous les emplois perdus étaient des emplois à temps partiel et que si on tient compte de l'augmentation du nombre de travailleurs autonomes, le pays compte actuellement 16 500 travailleurs à temps plein de plus.

Aussi, le salaire horaire est en progression de 3,3 % en un an, soit bien plus que le taux d'inflation canadien.

Au Québec, le taux de chômage a diminué de 0,3 point, à 8,5 %. Statistique Canada a relevé que l'emploi avait peu bougé en octobre au Québec. Depuis octobre 2008, le nombre de travailleurs a diminué de 62 000, ou de 1,6 % au Québec, ce qui a constitué un taux de repli inférieur à la moyenne nationale qui a affiché un recul de 2,3 %.

En Ontario, le taux de chômage est passé de 9,2 % en septembre à 9,3 % en octobre sous l'effet d'une baisse de l'emploi.

À voir en vidéo