En photo - Gignac ne veut pas d'un autre gaspésia

Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir

Avant de prendre une décision dans le dossier d'AbitibiBowater, qui s'est protégée de ses créanciers, le gouvernement du Québec attend la présentation d'un plan d'affaires «viable», a répété hier le ministre du Développement économique du Québec, Clément Gignac.

Le ministre, qui s'adressait à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, ne ferme la porte à aucune option, mais a assuré qu'il ne fallait pas répéter l'expérience de l'usine Gaspésia, à Chandler. Après des interventions gouvernementale et syndicale, le projet s'est soldé par un échec. Il a aussi souhaité que le niveau de vie des Québécois rejoigne celui des Ontariens au cours de la prochaine décennie. L'écart est actuellement de 8 à 10 %. «Ce jour-là, dans le reste du Canada, on ne regardera plus le Québec de la même façon. Ça sera aussi un élément de grande unité nationale.»

À voir en vidéo