En bref - Entente chez Prévost Car

Les 1100 employés de Prévost ont finalement accepté hier midi les offres de leur employeur, ce qui pourrait entraîner la suppression de 100 à 300 emplois, selon le volume de production. Pas moins de 92 % des employés de bureau ont entériné hier l'entente de principe proposée par l'employeur, alors que 77,25 % des employés d'usine ont voté en faveur de celle-ci. La dernière convention collective était arrivée à échéance en juin dernier.

La nouvelle entente est d'une durée de trois ans. Rappelons que la partie patronale avait menacé de fermer l'usine si ses propositions finales n'étaient pas acceptées. Quelque 375 employés avaient déjà été mis à pied temporairement. La partie syndicale, qui avait pourtant obtenu de ses membres un fort mandat de grève en mai dernier, n'a eu d'autre choix que de se rendre aux exigences de Prévost Car. L'entente de principe oblige les syndicats à faire des concessions importantes, notamment en ce qui concerne la flexibilité et la sous-traitance.

À voir en vidéo