Rio Tinto s'apprêterait à vendre des activités d'emballage d'Alcan

La multinationale Rio Tinto s'apprêterait à annoncer la vente de certaines activités d'emballage d'Alcan à l'Australienne Amcor pour la somme de 2 milliards $US.

Les transactions sur le titre d'Amcor ont été interrompues, hier, en l'attente d'une annonce qui pourrait survenir avant la publication de ses résultats trimestriels, aujourd'hui.

Amcor, dont le siège social se trouve à Melbourne, a confirmé en février être intéressée à faire l'acquisition d'une partie des actifs mis en vente par Rio Tinto pour réduire la gigantesque dette de 38,1 milliards $US encourue lors de l'achat d'Alcan en 2007.

Les médias australiens affirment qu'Amcor financera la transaction de 2,4 milliards de dollars australiens en récoltant 1,6 milliard sur les places boursières et en empruntant 800 millions.

Un porte-parole de Rio Tinto a refusé de commenter l'affaire.

Rio Tinto a jusqu'à présent récolté 5 milliards $US de la vente d'actifs. En avril, elle a annoncé la vente de sa filiale Alcan Packaging Food Americas à la firme Benis pour 1,2 milliard.

Amcor est le plus important producteur mondial de bouteilles à boire de plastique souple. Cette acquisition ferait d'elle un joueur de premier plan dans le secteur des emballages souples pour les aliments et le tabac en Europe.

Amcor détient des usines en Ontario et au Nouveau-Brunswick, et compte un peu plus de 300 employés au Canada.

Rio Tinto détient de son côté cinq usines d'emballage au Canada, dont celles de Lachine, Baie d'Urfé et Saint-Césaire au Québec. Elle fournit du travail à quelque 500 personnes au pays.

Elle prévoyait tout d'abord vendre les activités d'emballage d'Alcan d'un seul bloc, mais elle a dû revoir sa stratégie quand elle a été incapable de trouver un seul acheteur potentiel en raison de la récession.