Le redressement économique prend de la vigueur, note le FMI

Le directeur du FMI pour l’hémisphère occidental, Nicolas Eyzaguirre
Photo: Agence France-Presse (photo) Le directeur du FMI pour l’hémisphère occidental, Nicolas Eyzaguirre

Vina Del Mar, Chili — Un redressement de l'économie mondiale «a commencé à se matérialiser avec un peu plus de vigueur qu'on ne le pensait», ce qui éclaire un peu les perspectives pour 2010, a estimé hier le directeur du FMI pour l'hémisphère occidental, Nicolas Eyzaguirre.

Cette tendance, mais aussi «un premier et un deuxième trimestre pires que ce à quoi l'on s'attendait», vont amener le Fonds monétaire international à réviser «à la baisse» les perspectives de croissance pour 2009, «mais améliorer celles de 2010», a déclaré M. Eyzaguirre à la presse à Vina del Mar, en marge d'une réunion des ministres des Finances de l'Amérique et des Caraïbes.

L'Europe et le Japon «restent davantage à la traîne», en raison d'un commerce international qui demeure faible, et le restera l'an prochain, pénalisant les économies les plus ouvertes, a-t-il ajouté.

Le FMI avait dans un rapport en avril prédit une contraction de 1,3 % de l'économie mondiale pour 2009, et une reprise partielle en 2010 aboutissant à croissance de 1,9 % sur l'année prochaine.

M. Eyzaguirre, ancien ministre chilien des Finances, a utilisé la «métaphore de l'ascenseur» pour situer l'économie mondiale: «L'ascenseur montait et d'un seul coup il s'est mis à tomber en chute libre [...]. À présent, il a arrêté de tomber. Il reste suspendu, mais solidement accroché. Il se remet à monter, mais cela va prendre du retard. Mais la catastrophe s'est arrêtée».