Parc Saint-Victor - Bienvenue dans la maison évolutive

Des condominiums dans Mercier-Est à prix abordables
Photo: Des condominiums dans Mercier-Est à prix abordables

Faute de trouver un logement abordable, de nombreuses familles montréalaises déménagent leurs pénates de l'autre côté du fleuve. Un projet de condos minimalistes dans l'est de la métropole propose un remède à l'étalement urbain. Promenade tranquille au Parc Saint-Victor.

Un quartier méconnu, trois bâtiments, 100 unités, autant de terrasses et quelques pieds carrés inutiles de moins. Voilà les ingrédients nécessaires pour que les créateurs du Parc Saint-Victor atteignent leur but. «On veut offrir des logements abordables en ville, car ce n'est pas tout le monde qui peut se payer une maison en ce moment», explique Denis Malo, directeur technique à la Société immobilière Courbec.

Ce projet de condominiums, qui sera construit à l'angle de la rue Hochelaga et de l'avenue Fletcher, dans Mercier-Est, s'inspire grandement des travaux d'Avi Friedman, professeur à la faculté d'architecture de l'Université McGill. Ce dernier a inventé la maison évolutive en 1990, une demeure abordable conçue pour répondre aux besoins changeants de ses occupants. Le concept: une maison sur deux étages dont le deuxième reste à subdiviser.

Transformer sans démolir

Besoin d'une nouvelle chambre? D'un bureau? Pas de problème au Parc Saint-Victor. L'électricité est installée dans les murs qui font le tour de l'unité. Les autres murs sont donc faciles à enlever, à déplacer ou à construire pour que soit modifié le plan de la maison, ce qui permet des économies à long terme. «Déménager, en raison des frais et des taxes, finit par coûter près de 10 000 $. Tandis que, avec un condo évolutif, un couple qui emménage sait qu'il pourra y rester longtemps, car il pourra décider plus tard de modifier l'espace pour avoir des enfants.» Dans les unités principales, le deuxième étage est réservé aux chambres et peut être facilement remodelé selon les besoins. Décidément, on veut que les résidants du Parc Saint-Victor y restent.

Le tout est offert à moindre coût, car l'espace est calculé. M. Malo l'avoue: il y a moins d'espace de circulation dans les pièces de ces unités. «C'est certain que c'est agréable d'avoir de l'espace, mais ça reste inutile. En enlevant la moitié des quatre pieds standard entre le bureau et le lit, on diminue grandement les coûts.»

Et l'empreinte écologique aussi. Car moins on occupe d'espace, moins on détruit l'environnement. Le Parc Saint-Victor porte une attention particulière à son impact sur la nature, tout comme ses futurs résidants, espère Denis Malo. «Il y aura tout ce qu'il faut pour vivre en communauté en 2010 dans un respect de l'environnement. On a par exemple établi un contact parce qu'on souhaite que des voitures de Communauto [service de partage de voiture] soient stationnées sous le projet. Les gens n'auraient donc pas à se déplacer beaucoup pour accéder aux voitures.» Un espace sera également aménagé pour la gestion des déchets et le recyclage.

Meilleur des deux mondes

Cette partie du quartier Mercier-Est impressionne par la «tranquillité» qu'on y retrouve, assure M. Malo. «On s'y croirait en banlieue. Mais on monte sur Sherbrooke et déjà c'est plus commercial, et c'est le même scénario à un kilomètre vers l'ouest, rue Hochelaga.» Quelques pas vers le sud et on arrive au parc qui longe le fleuve et à la piste cyclable qui traverse Montréal au sud. On peut se rendre à l'école primaire sans traverser la rue. Le pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine se trouve, quant à lui, à quelques coins de rue.

Si le projet affiche clairement un parti pris familial, il s'adresse néanmoins à tous. Les trois bâtiments, l'Harmonie, l'Urbain et le Jardin, sont composés également de plus petits condos. Les logis sur les mezzanines, de 800 pieds carrés sur deux étages, combleront les couples, tandis que les espaces intimité, de type loft et à partir de 560 pieds carrés, plairont autant aux couples qu'aux personnes qui habitent seules.

Plus de la moitié des condos sont admissibles au programme de subvention de la Ville de Montréal pour l'accession à la propriété. Les premiers acheteurs peuvent recevoir une aide financière de 6500 $ ou de 10 000 $.

***

Collaboratrice du Devoir

***

Fiche technique

- Nombre d'étages: 3 étages + mezzanine

- Nombre d'unités: 100

- Grandeur des unités: 560 pieds carrés à 1400 pieds carrés

- Prix: de 147 900 $ à 269 000 $

- Livraison: printemps et été 2010

- Stationnement souterrain

- Terrasse d'au moins 8 pieds de large

À voir en vidéo