En bref - Chrysler: Fiat reste preneur

Milan — Le constructeur automobile italien Fiat a annoncé hier qu'il ne se retirerait pas du projet de reprise de Chrysler, malgré la décision de la Cour suprême américaine de suspendre provisoirement la cession, ce qui contrarie les plans de l'administration Obama.

Fiat dispose du droit de se retirer si la vente n'est pas réalisée d'ici au 15 juin prochain. Mais le constructeur italien, selon un de ses porte-parole, Gualberto Ranieri, ne se retirera pas de Chrysler en dépit de ce nouveau retard.

À voir en vidéo