Offensive d'Apple avec un nouvel iPhone

Un des vice-présidents d’Apple, Phil Schiller, présentant le  nouvel iPhone 3Gs.
Photo: Agence France-Presse (photo) Un des vice-présidents d’Apple, Phil Schiller, présentant le nouvel iPhone 3Gs.

San Francisco — Apple a lancé hier une version plus rapide et plus puissante de son très populaire téléphone multifonctions iPhone, et a annoncé simultanément une division par deux du prix de la version précédente.

En l'absence de son charismatique patron Steve Jobs, en congé de maladie depuis janvier, Apple a partiellement répondu aux attentes des spécialistes avec les nouveautés pour ses iPhones. Mais le constructeur a déçu en annonçant que son nouveau système d'exploitation Snow Leopard ne serait lancé qu'en septembre.

Le nouvel iPhone 3Gs — le «s» signifiant «speed» (vitesse) — est doté d'un appareil photo autofocus avec fonction vidéo, d'une batterie à l'autonomie renforcée, et surtout d'une vitesse de navigation très supérieure. Une page de journal s'affiche ainsi presque trois fois plus vite qu'avec l'appareil lancé en juillet dernier.

Cette troisième version de l'iPhone sera vendue à partir du 19 juin aux États-Unis, au Canada et dans plusieurs pays européens (dont la France) dans des versions à 16 et 32 gigaoctets. La sortie est prévue dans 80 autres pays «dans les semaines à venir».

Aux États-Unis, le nouvel appareil sera commercialisé à un prix allant de 199 à 299 $US.

Par ailleurs, l'actuel iPhone 3G, énorme succès planétaire, voit son prix chuter dès hier à 99 $US pour sa version de base (8 gigaoctets), un coup dur pour les téléphones multifonctions concurrents, en particulier le Pre commercialisé par Palm depuis samedi, dont le prix de 199 $US avait été calé sur celui de l'iPhone.

Apple a précisé que le numéro deux américain de la téléphonie mobile, AT&T, restait son opérateur exclusif aux États-Unis.

À voir en vidéo